CEMAC : les réserves brutes du système bancaire en hausse de 8,2%

0
Le groupe BGFIBank plusieurs fois nominé meilleure banque de la sous-région

Les réserves brutes du système bancaire de la CEMAC (composées des réserves libres et des réserves obligatoires) sont passées de 2 431,7 milliards de F CFA (environ 4,42 milliards USD) à fin juin 2019 à 2 631,5 milliards de F CFA (environ 4,7 milliards USD) à fin juin 2020, selon les données de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC). Ce qui représente une hausse de 8,2 % sur un an, relativement moins forte que celle observée entre juin 2018 et juin 2019 (34,1 %).

Selon la banque centrale, cette évolution a contribué à la hausse de la part des réserves dans le bilan des banques (réserves / total du bilan) de la CEMAC, qui a évolué de 17,4 % en juin 2019 à 17,9 % un an plus tard, soit un gain de 0,5 point contre 3,4 points en juin 2019. Par composante, poursuit-elle dans un rapport, la hausse annuelle des réserves brutes du système bancaire découle de l’augmentation des réserves libres, de 1 766,8 milliards de F CFA à fin juin 2019, à 1 916,3 milliards une année plus tard, soit 8,5 %, après le bond de 39,2 % observé un an auparavant.

Pour leur part, les réserves obligatoires se sont accrues de 7,6 % pour se situer à 715,2 milliards contre 664,9 milliards en juin 2019. « Principale composante des réserves libres, le solde des comptes courants des banques à la Banque Centrale est revenu, sous la période sous revue, de 1 467,9 milliards à 1 583,6 milliards, en hausse de 7,9 %, après 51,8 % observé antérieurement. Par ailleurs, les encaisses des banques ont progressé de 11,3 % pour se situer à 332,7 milliards en juin 2020 », détaille l’institution basée à Yaoundé.

En rappel, 55 banques commerciales animent le secteur bancaire dans les six pays de la sous-région. Selon un récent rapport de la politique monétaire publié par la BEAC, l’activité a été marquée, en 2019, par des fluctuations évolutives avec un total des bilans qui, au 31 décembre 2019, s’est établi à 12 363 milliards de F CFA, soit une progression de 5,3 %, par rapport à 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here