Non classé Par devoir de mémoire non à l’émigration clandestine...

[Tribune] Par devoir de mémoire non à l’émigration clandestine !

-

Par Marem KANTÉ

Par devoir de mémoire, il ne faut pas se voiler la face. La vérité telle qu’elle est doit être dite. Il est temps de réveiller les consciences par le choc des mémoires !

Quatre cents ans de servitude et de douleurs ressuscitées dans les océans par une jeunesse amnésique !

Il est grand temps de dépoussiérer les mémoires enfouies de l’esclavage afin de permettre à la jeunesse africaine de voir clair à l’horizon.

Arrêtons d’insulter la mémoire du Continent africain ! Disons la vérité aux jeunes. Le devoir de rappel historique s’impose ! Il y va de l’héritage de l’Afrique qui leur revient de droit.

Jeunesse d’Afrique !

Pourquoi veux-tu émigrer en Europe en bravant les océans? Qu’est-ce qui te manque sur ton Continent ? La terre de tes ancêtres, le berceau de l’humanité.

La terre-mère qui s’est vue arrachée de ses entrailles des millions de ses enfants, hommes, femmes, sans limites d’âges, contraints à la servitude en Occident.

Te rappelles-tu de cette époque douloureuse qui a duré plus de 400 ans?Es-tu amnésique? Ou bien c’est juste du déni de ta part ?

D’abord, tu n’as aucune excuse pour braver les océans, ensuite, tu n’as pas le droit d’oublier le passé de ton Continent ?

En agissant de la sorte, tu as réveillé 4 siècles de douleurs !

En bravant les océans, tu as remué le couteau dans les plaies de millions d’africains qui ont subi le triste sort de l’esclavage !

En laissant ta vie dans les eaux profondes de l’océan Atlantique, tu as ressuscité les négriers et renfloué leurs bateaux dans lesquels ils entassaient tes frères et sœurs, pères et mères, comme des bêtes, pieds et mains liés, le cou serré dans un étau de chaînes, suffocants dans des cales et privés du moindre mouvement! Leur liberté et la dignité confisquées !

En prenant la pirogue pour l’Europe, sache qu’avant d’embarquer, tu as sciemment déposé ta dignité sur les rives des côtes africaines et porté la camisole de la mort en toute liberté !

Aucun tribunal, aucun juriste aussi doué soit-il ne pourra défendre ta cause car tu as agi librement en toute conscience. Contrairement à tes frères et sœurs, pères et mères, enchainés, embarqués de force, contraints à la servitude !

As-tu oublié que c’est leur sueur qui a servi à bâtir l’Occident ? As- tu oublié que, de leur combat, dans les pleurs et le sang, a germé les graines de la liberté et de la dignité pour toi, jeunesse d’Afrique !?

Et que fais-tu de ces graines ?? Tu défies l’océan pour aller les semer dans l’illégalité hors du Continent !!Bon Dieu ! Au nom de quoi, t’aventures-tu dans les eaux profondes de l’océan Atlantique ?

Si tu t’aventures à aller les semer en Europe, ce sera la jeunesse européenne qui en profitera! Si tu les sèmes en Amérique, dis-toi bien que ton dur labeur comptera d’abord pour le trésor américain.

Si tu les sèmes en Asie, dis-toi bien que ce n’est pas le peuple africain qui d’abord en récoltera les fruits !

Je te préfère voir vivre en totale liberté dans la case en « paille » de nos pères et mères en Afrique que de te voir aller vivre en Europe dans un appartement délabré avec comme seules compagnies, la solitude et l’hiver glacial.Hélas oui ! Là-bas, la sociabilité et la chaleur humaine est une denrée rare car le quotidien est d’abord conditionné par la survie pour le bien matériel !L’avenir de l’Afrique, c’est en Afrique qu’il faut le cultiver. Les graines de la liberté que t’ont léguées les combattants de la dignité ne peuvent être semées nulle part ailleurs que sur le sol africain.

Jeunesse d’Afrique !

L’héritage du Continent te revient de droit mais pour cela il faut d’abord en être conscient.Alors, de Grâce, ressaisis-toi ! Reste en Afrique et prend ton destin en main.

NE PREND PLUS JAMAIS DE PIROGUE !


Faisons passer le message à nos frères et sœurs. Faisons le par devoir de mémoire.

L’immigration clandestine n’est pas la clé de la liberté.L’avenir, c’est ici et maintenant !

Contributionhttp://.financialafrik.com
Les articles parus dans la rubrique «contributions» expriment le point de vue de leurs auteurs. Les contributions externes, validées  par la Rédaction de Financial Afrik en raison de leur utilité sociale, ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale du journal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X