Cameroun : CAMRAIL renforce la préservation de l’environnement sur la voie ferrée

0

Le concessionnaire du chemin de fer camerounais a investi près de 400 millions de FCFA pour préserver l’environnement à travers les travaux de désherbage des abords de la voie ferrée et l’entretien des ouvrages d’arts sur l’ensemble de son réseau.

La Cameroon Railways (CAMRAIL) dont la sauvegarde de l’outil de production et des emplois fait partie des priorités notamment en cette période de crise sanitaire liée au COVID-19 avec ses répercussions négatives sur les activités met également un accent sur la préservation de l’environnement. D’où des rencontres organisées avec des riverains du chemin de fer en vue de renforcer la sécurisation de la voie ferrée. Une initiative à point nommé, au moment où l’entreprise se prépare à mettre en circulation un nouveau matériel roulant quatre ans après l’accident ferroviaire d’Eseka.

Les travaux en cours s’inscrivent en droite ligne de la Politique de proximité (PDP) mise en place par cette entité du Groupe Bolloré et dont le protocole de partenariat social « gagnant-gagnant » vise à impliquer davantage les populations riveraines dans la chaîne des activités ferroviaires. CAMRAIL déclare avoir  investi près de 400 millions de FCFA par an pour les travaux de désherbage des abords de la voie ferrée ainsi que pour l’entretien des ouvrages d’arts sur l’ensemble de son réseau. Dans ce sillage, le coût de la prestation au kilomètre est passé, tour à tour, de 46 500 FCFA à 53 000 FCFA, puis, à 70 056 FCFA.

Cette politique de proximité dont l’objectif est de contribuer à l’essor des communautés riveraines et partant au bien-être des populations cible principalement les secteurs sociaux, en l’occurrence, l’eau, la santé et l’éducation. Ce qui a permis à 15 000 personnes environ d’avoir accès à l’eau potable à travers la construction de forages le long du réseau, tandis que des appuis multiformes ont été apportés aux hôpitaux et aux écoles. Selon CAMRAIL, les travaux de désherbage confiés aux riverains permettent à près de 1100 personnes de pratiquer une activité génératrice de revenus. Toutes choses qui justifient l’adhésion des riverains à ce partenariat « gagnant-gagnant ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here