COVID -19 : les chiffres du chômage s’affolent au Maroc

0

Les statistiques dévoilées par le Haut Commissariat au Plan (HCP) donnent une idée de l’effet dévastateur du nouveau coronavirus sur le marché de l’emploi marocain. Dans une note publiée ce week-end, l’institution a indiqué que l’économie marocaine a perdu 589 000 postes d’emplois au cours du 2e trimestre 2020. Cette contre-performance est due à l’effet de la propagation du virus, l’état d’urgence sanitaire et le plein confinement.

“Le volume de l’emploi a baissé de 589.000 postes, résultant d’une perte de 69.000 en milieu urbain et de 520.000 en milieu rural, contre une création moyenne de 64.000 postes entre les deuxièmes trimestres des trois années précédentes” , précise le HCP, faisant état d’une baisse des taux d’activité et d’emploi. Si l’on se fie aux statistiques de l’institution marocaine, l’emploi rémunéré a enregistré une perte de 264.000 postes au niveau national, suite à une perte de 31.000 postes en milieu urbain et de 233.000 en milieu rural.

Pour sa part, l’emploi non rémunéré a connu une perte de 325.000 postes, conséquence d’une perte de 38.000 emplois en zones urbaines et de 287.000 en zones rurales. «La population en âge d’activité (15 ans ou plus) s’est accrue de 1,5%, par rapport au deuxième trimestre de 2019, contre une régression de la population active de 0,8%.

Le taux d’activité a ainsi reculé de 45,8% à 44,8% entre les deux périodes. Il a augmenté de 41,8% à 42,2% en milieu urbain et a baissé de 53,2% à 49,6% en milieu rural», fait savoir le HCP. Le taux d’emploi a connu, de son côté, une baisse de 42,1% à 39,3%, au niveau national (-2,8 points), indique-t-il, notant que ce taux a reculé de 51,6% à 46% en milieu rural, de 36,9% à 35,6% en milieu urbain, de 65,4% à 61,8% parmi les hommes (-3,6 points) et de 19,5% à 17,5% parmi les femmes (-2 points).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here