Cameroun : l’Etat projette de mobiliser 220 milliards de FCFA de titres publics

0
Le Cameroun fait recourt sur le marché monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale dans le but de mobiliser des fonds destinés pour le financement des infrastructures.

Le Trésor public camerounais est reparti ce 17 juin 2020 sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), en vue de mobiliser 25 milliards de CFA au titre des Obligations du trésor assimilables (OTA).

Cette opération qui concerne les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) est le prolongement des cinq précédentes émissions de titres, où le Cameroun a pu mobilier 208 milliards de FCFA.

Sur les 25 milliards attendus à travers cette sixième émission par voie d’adjudication depuis avril dernier, 18 milliards seront suffisants pour combler le gap des 220 milliards de FCFA recherchés.

D’une maturité de sept ans pour un taux d’intérêt de 6,50% des personnes physiques ou morales souhaitant acquérir ces a titres doivent s’adresser auprès de vingt-et-un banques et établissements financiers de la CEMAC agrées comme Spécialistes en Valeurs du Trésor (SVT).

Selon le Ministère des Finances, les fonds mobilisés à travers cette opération seront prioritairement destinés à la réalisation des projets de développement inscrits dans le budget, notamment les secteurs de l’eau, de l’énergie, la santé, la construction des routes ainsi que les infrastructures sportives dans la perspective de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue en 2021 au Cameroun.

En cette période de pandémie liée au Coronavirus, quelque 45 milliards de FCFA seront affectés au secteur de la santé. Une crise sanitaire dont l’impact est réel sur l’économie nationale qui a amené le Gouvernement le 03 juin 2020 à revoir à la baisse le budget de l’Etat pour l’exercice 2020 qui passe désormais de 4951,9 milliards à 4049 milliards de FCFA soit une diminution de 542,7 milliards correspondant à un taux de variation de -11%.

Sur la base de la Loi de finance, le Cameroun a la possibilité de lever cette année 420 milliards de FCFA sur le marché des titres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here