Alerte: après le coronavirus, la maladie de Kawasaki débarque en Afrique par l’Algérie

6
Une vraie ou pseudo maladie qui toucherait les enfants d'origine africaine en premier.

Le ministère algérien de la Santé a annoncé, mardi 16 juin, la détection du premier cas de Kawasaki dans le pays. Il s’agit d’une nouvelle maladie liée au Covid-19 qui touche les jeunes enfants et les nourrissons avec une proportion élevée (fait intrigant en attente de confirmation ) auprès des enfants d’origine africaine, comme le rapporte Science et Vie. Selon la cheffe du service pédiatrie du CHU de la ville de Batna, le premier enfant atteint de cette maladie en Algérie, est âgé de 3 ans. Aucun de ses parents et proches n’est contaminé par le Covid-19.

La maladie de Kawasaki a été signalée le printemps dernier dans plusieurs pays, dont notamment, la France, les Etats-Unis, l’Italie, le Royaume-Uni et la Belgique mais pas en Chine, point de départ du coronavirus. La nouvelle maladie toucherait principalement des enfants très jeunes après une infection virale en lien avec une hyperactivité inflammatoire.

Les chercheurs n’ont pas pu affirmer que le syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique est causé par le COVID-19. Cependant, 45 des 58 enfants étudiés avaient des signes d’infection actuelle ou passée : cela suggère que l’émergence d’une nouvelle condition inflammatoire pendant cette période de pandémie n’est probablement pas une coïncidence.

L’article publié dans science-et-vie.com signale le constat établi par des pédiatres parisiens de l’hôpital Necker. Ces derniers ont noté une forte proportion d’enfants d’origine africaine parmi ceux hospitalisés pour le (rare) syndrome inflammatoire rappelant la maladie de Kawasaki et soupçonne un lient direct avec le nouveau coronavirus. Le constat a été établi sur la base de 21 nouveaux cas d’enfants malades d’un syndrome, que les pédiatres parisiens qualifient d’intrigant, et précise qu’il rappelle la maladie de Kawasaki. Il a été constaté que douze parmi ces enfants (57%) avaient au moins un parent ou un grand parent né en Afrique sub-saharienne. « Une proportion insolite qui reste pour l’instant inexpliquée », lit-on dans l’article. La conclusion montre que rien ne pourrait être encore déduit.

6 Commentaires

  1. c’est une punition divine liée à l’homosexualité des actes contre nature et la pourriture, ce monde de la mécréance maudit Dieu a décidé de punir cette pourriture.

  2. Selon vous Dieu fait la différence pour punir ? Nos cimetières sont plein de mauvaises personnes et les bons sont immortels.
    Pensez à Omar El khawam “Dieu si tu punit le mal (encore faut-il que Dieu soit de votre avis) par le mal, alors quelle est la différence entre toi et moi, dit”.

  3. Le taux de drepanocytose est assez élevé en Afrique subsaharienne, cela influence la structure de la globule rouge.

  4. Qui est Omar al Khayem? Un ivrogne qui a toute Sa vie vecue sous les jupes des femmes à téter le gouleau des bouteilles et en fin de vie, se met à implorer ALLAH de lui pardonner ses péchés.
    Comment un tel personnage à le culot de se comparer à son créateur qui a tout créer. Un conseil prenez exemple sur d’ autres philosophe du monde musulman vous verrez une autre lumière que vous ne connaissez peut-être pas.
    Sans rancune

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here