COVID-19 : la Banque mondiale appuie d’urgence les Projets de Gestion des Risques de Catastrophes au Maroc

1
Ferid Belhaj, vice-président de la Banque mondiale.

La Banque mondiale  (BM) a  accordé un financement d’urgence de 275 millions de dollars au Maroc pour  aider le pays  à appuyer les projets de Gestion des Risques de Catastrophes, lit-on lundi 6 avril sur le site de la Banque.

Cette initiative entre dans le cadre d’aider  des pays de la région Mena à faire face à la crise sanitaire induite par le coronavirus et à ralentir sa propagation.

Ce prêt sera  assorti d’une option de tirage différé en cas de catastrophe (ou Cat DDO) et  la restructuration intègre un objectif relatif à l’aide sanitaire pour permettre le déblocage immédiat de fonds dans le cadre du programme et répondre aux mesures d’urgence, a souligné  l’institution de Bretton Woods.

Selon  la banque mondiale, ”  le nouveau mécanisme de financement accéléré du Groupe de la Banque mondiale (une initiative d’envergure mondiale visant à renforcer la riposte à la pandémie de coronavirus dans les pays en développement) va allouer des financements à la région MENA, en actionnant les composantes d’intervention d’urgence de projets existants et en autorisant des modalités de mise en œuvre rapide pour de nouveaux projets. “

« Nous travaillons sans relâche et en étroite concertation avec les gouvernements de la région pour acheminer une aide immédiate, souligne Ferid Belhaj, vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Cet effort se poursuivra tout au long de cette crise et au-delà, pour sauver des vies, ralentir la propagation de la pandémie et accélérer le redressement de la région. »

À signer que la BM  a appuyé  3 pays africains de la MENA  à savoir  le Maroc, l’Egypte et le  Djibouti.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here