Zone CEMAC : la BM et le FMI apportent leur appui au programme de réformes de la BEAC

1

Les deux institutions monétaires et financières internationales ont promis d’accompagner la Banque centrale à implémenter la deuxième phase de réformes pour les pays d’Afrique centrale.

L’implémentation de la seconde phase du programme de reformes économiques des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sous les auspices de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) bénéficiera de l’appui de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI).

C’est la principale conclusion à laquelle ont abouti les dirigeants des trois institutions au terme de la visite de travail effectuée à Washington par le Gouverneur de la BEAC Abbas Mahamat Tolli consistant à faire le point de la mise en œuvre des engagements de la Banque centrale et de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) au titre des réformes nécessaires pour soutenir les programmes économiques des pays de la sous-région.

Dans cette perspective, le rétablissement progressif des grands équilibres macroéconomiques et la reconstitution graduelle des réserves de change doivent permettre l’accélération  des réformes économiques de nature à booster la croissance soutien le FMI. Une politique qui permet non seulement la création des emplois, mais qui favorise également la consommation et atténues la vulnérabilité des économies de la sous-région.

L’atteinte de ces objectifs passe par un soutien accru des bailleurs de fonds aux politiques de développement des pays de la CEMAC, à travers des programmes « financiers adéquatement calibrés séquencés et calibrés ». Cette deuxième génération de projets sera lancée incessamment a indiqué la Banque centrale.

Les stratégies de sortie de crise mises en place en 2016 conjointement par le FMI et les pays de la CEMAC a permis à ces derniers, d’être éligibles à la Facilité élargie de crédit (FEC) ayant permis d’obtenir des appuis financiers importants auprès du Fonds monétaire international pour le financement de leurs économies.

Poursuivant la concertation avec Brettons Woods, le Gouverneur de la BEAC a eu des séances de travail avec les dirigeants de la Banque mondiale où ils convenus de la nécessité de renforcer les réformes économiques et financières  afin de lutter efficacement contre la pauvreté.

Un accent sera mis sur le développement e projets intégrateurs ayant un impact direct sur la vie quotidienne des populations. Outre l’agriculture, il s’agit entre autres des infrastructures routières, d’interconnexions électriques…

Egalement au programme, le desserrement des contraintes infrastructurelles et des barrières non tarifaires constitue un levier important des échanges intra-régionaux, facteurs essentiels d’une croissance durable dans la sous-région.

1 COMMENTAIRE

  1. Tant mieux pour la BEAC pour le soutien de la BM et du FMI.
    Cordialement
    KOUDOU ERIC ISRAEL
    Titulaire du compte a vue swift:bic biciciab sud
    Ma gestionnaire a la BNP PARIBAS:BADI BOUALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here