Zambie : la Banque centrale maintient inchangé son taux directeur pour soutenir la croissance

0
Denny Kalyalya, gouverneur de la Banque centrale de Zambie.

Réuni, les 17 et 18 février à Lusaka, le  Comité de politique monétaire de la Banque centrale de Zambie (BoZ,)  a décidé de maintenir inchangé son principal taux directeur  à 11,5%.

Le maintient du taux préférentiel est essentiellement dû à l’analyse de trois facteurs.

Il s’agit d’une inflation pouvant évoluer en dents de scie sur une longue période, d’une amélioration attendue de la production agricole en raison d’une bonne  pluviométrique (2019/2020). D’un ralentissement de l’activité économique et du  déficit budgétaire.

Denny Kalyalya, gouverneur de la Banque centrale, est catégorique, l’économie du pays a été  gravement affectée  par un déficit électrique et une dette publique croissante  au cours  de ces dernières années.

En outre, l’institut d’émission table sur une croissance de 3% en 2020 et de 3,7% en 2021.

Des prévisions qui pourraient être revues à la baisse  dans un contexte de ralentissement de l’économie mondiale  avec  l’épidémie de coronavirus.

D’ailleurs, les responsables de l’Association des Banques Centrales Africaines (ABCA), ont  tiré sur la sonnette d’alarme en marge de la première réunion ordinaire de l’instance à Dakar (jeudi 13 février2020).

Pour  Victor Harison, Commissaire aux affaires économiques de la commission de l’Union Africaine, cette maladie  risque de porter un sacré coup à l’économie africaine notamment ceux qui commerce le plus avec  la Chine.

L’empire du Milieu  est l’un des partenaires  commerciaux  privilégiés de l’Afrique avec un volume d’échange évalué à plus de de 204 milliards de dollars en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here