A Lomé, les services du trésor veulent maîtriser les risques comptables

0

Les délégués de l’Association Internationale des Services du Trésor (AIST) tiennent depuis ce lundi à Lomé (Togo), leur 13e Colloque annuel sous le thème central « la maîtrise des risques comptables ».

Selon le secrétaire général de l’association, Jean-Marc Niel, ce thème « résulte des réponses de nos membres au questionnaire qui leur a été adressé en fin d’année dernière qui visait à identifier les sujets sur lesquels il était souhaité que l’AIST se penche en priorité ».

« Quel que soit le pays, le niveau de développement ou l’état d’avancement des réformes, nos administrations financières sont, par nature, exposées à de multiples risques dont la nature, la probabilité de survenue ou les conséquences qui pourraient en découler sont, bien entendu, variables mais, en tout état de cause, non négligeables », a-t-il déclaré. Et d’ajouter que ce colloque constitue un point de départ de la réflexion collective.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère des Finances du Togo, salue un thème d’importance majeure et d’actualité, au regard des enjeux du nouveau cadre harmonisé de gestion des finances publiques dans l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). « Le Togo, à l’instar des autres pays de l’UEMOA, est confronté aux défis de la mise en œuvre des réformes des finances publiques, introduites par les nouvelles Directives de l’UEMOA, parmi lesquelles la réforme de la comptabilité occupe une place de choix », a déclaré Badanam Patoki.

Et de rappeler un contexte d’activité marqué par « un alignement de la comptabilité de nos Etats sur les standards internationaux » qui exige ainsi « un changement de paradigme pour la rapprocher de celle des entités privées afin de permettre à l’Etat de disposer de comptes plus lisibles et plus transparents et répondre aux exigences de reddition de compte aux populations sur l’utilisation des deniers publics ».

Créée en 2006 à Antananarivo (Madagascar), l’AIST est une association non gouvernementale à but non lucratif. Elle regroupe 29 pays répartis dans 4 continents, et vise à faciliter le dialogue et les échanges entre les pays membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here