GLobal Witness demande une enquête sur l’accord entre BP et Frank Timis

0
Frank Timis, un homme d'affaires au centre d'une grosse polémique au Sénégal.

L’ONG américaine Global Witness appelle la Grande Bretagne et les USA à enquêter sur le géant pétrolier BP et l’un de ses partenaires au Sénégal, le célèbre homme d’affaires Frank Timis, pour un contrat estimé à 10 milliards de dollars sur des blocs de gaz offshore. Les détails de l’accord ont été révélés par la BBC lundi.

Des entreprises liées à l’homme d’affaires Frank Timis ont été accusées de corruption, de mentir aux investisseurs et de liens avec des violations des droits de l’homme, précise l’ONG dans un communiqué daté du 6 juin 2019. Global Witness appelle à faire la lumière sur l’accord conclu en avril 2017 entre BP et Frank Timis et le rôle joué par Aliou Sall, le frère du président Macky Sall.

Les sociétés Timis ont payé Aliou Sall en tant que consultant pendant plusieurs années avant l’accord avec BP. Global Witness estime qu’il existe un risque que Aliou Sall ait utilisé ses relations familiales avec le président pour promouvoir ses intérêts commerciaux et ceux de Timis. «C’est l’un des plus graves scandales de corruption à avoir jamais frappé l’industrie pétrolière”, a déclaré Daniel Balint-Kurti, responsable des enquêtes à Global Witness, qui demande une enquête britannique et américaine pour voir “si Timis a acquis ou conservé les blocs pour corruption – et si BP a fini par récompenser la corruption de plusieurs milliards de dollars “.

En tant que société britannique dont les actions sont négociées à la Bourse de Londres et à New York, BP est à portée des autorités britanniques et américaines qui auraient le mandat d’enquêter sur ses activités, précise le communiqué. De son côté, Frank Timis entretient de solides relations avec le Royaume-Uni, possède une résidence dans le quartier londonien de Knightsbridge, à Londres, et aurait coté deux de ses entreprises sur la Alternative Investment Market de Londres .

En avril 2017, BP a versé 250 millions de dollars à Timis pour une participation de 30% dans les champs de gaz. En plus de cela, il lui promettait au moins 9,3 milliards de dollars de redevances sur environ 40 ans, ont révélé Panorama et Africa Eye de la BBC. “Pour mettre ces chiffres en contexte, le budget du Sénégal était de 6,3 milliards de dollars l’an dernier, et environ 40% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour. BP était au courant de la relation entre Timis et Aliou Sall”, poursuit le communiqué de Global Witness.

BP a déclaré à la BBC qu’elle “rejette toute implication selon laquelle elle aurait agi de manière inappropriée”. Il a déclaré avoir «mené une diligence raisonnable approfondie et appropriée», dans des domaines tels que «le respect de l’éthique et la lutte contre la corruption» et que son investissement apporterait «des avantages substantiels» au Sénégal.

Frank Timis a déclaré que les allégations de la BBC “sont entièrement fausses” et qu ‘”il n’y a eu aucun acte répréhensible”. Il a nié les accusations de corruption.

Pour sa part le gouvernement sénégalais a publié un long mémorandum reprenant les différentes étapes des transactions pétro-gazières et refutant les chiffres avancés comme “fantaisistes”. Aliou Sall a annoncé le dépôt d’une plainte pour diffamation à travers ses avocats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here