La COBAC sanctionne des dirigeants de dix établissements bancaires

0
Abbas Mahamat Tolli, président de la Cobac et gouverneur de la BEAC

La Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) vient de rendre publiques des sanctions infligées le 22 septembre 2018 aux présidents et directeurs des filiales de six banques et d’un institut de microfinance pour, entre autres, détention injustifiée des devises à l’extérieur.

Sur le banc des accusés : les filiales des groupes BGFI au Cameroun, au Gabon et en Guinée équatoriale, d’Afriland First Group au Cameroun et en Guinée équatoriale, d’Ecobank au Cameroun et en Centrafrique, d’UBA au Cameroun et de Citibank au Gabon. L’on cite, par ailleurs, le président du conseil d’administration et le directeur général adjoint du Crédit communautaire d’Afrique (CCA), une institution de microfinance à l’époque des faits, mais qui a entre-temps obtenu un agrément bancaire.

Ces sanctions résultent d’une opération de contrôle menée entre juin et juillet 2018 par la Cobac présidée par le Tchadien Abbas Mahamat Tolli, par ailleurs gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac). Outre la « détention injustifiée des devises à l’extérieur », le régulateur reproche aux concernés des violations des règles liées à la lutte anti-blanchiment et le non respect des normes prudentielles, notamment celles portant sur le contrôle interne et les positions de change .

A noter que les responsables la filiale équato-guinéenne de Société générale ont reçu, quant à eux, un avertissement dans le même cadre. D’autres contrôles sont en cours auprès d’une dizaine de banques, congolaises, tchadiennes et centrafricaines notamment, indique-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here