Le Nigeria attaque Shell et Eni au Tribunal commercial de Londres

0
Eni et Shell sont accusées d'être en partie responsables de la corruption d'anciens hauts cadres gouvernementaux ayant empoché un montant d’environ 1,1 milliard de dollars dans l’obtention de la licence d’exploration du champ pétrolier OPL 245.

Les avocats du gouvernement nigérian ont annoncé, jeudi 13 décembre, avoir lancé au Tribunal commercial de Londres, des poursuites contre les compagnies pétrolières Shell et Eni dans le cadre d’un accord signé en 2011 sur le champ pétrolier OPL 245.

Elles sont accusées d’être en partie responsables de la corruption d’anciens hauts cadres gouvernementaux ayant empoché un montant d’environ 1,1 milliard de dollars dans l’obtention de la licence d’exploration du champ. Une somme que le Nigeria entend récupérer au travers de cette action en justice.

Selon ses avocats, les montants transférés pour l’achat de la licence ont « en fait été versés immédiatement à une société contrôlée par Dan Etete (ancien ministre du Pétrole) et utilisés, notamment, pour des pots-de-vin et des rétrocommissions ».

En rappel, ce champ fait également l’objet d’un procès en cours en Italie. Sur le banc des accusés, l’ancien ministre Dan Etete, le directeur général d’Eni Claudio Descalzi, et Paolo Scaroni, son prédécesseur, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here