La Guinée Equatoriale ouvre ses portes aux ONGs et à la presse

0
Alfonso Nsue Mokuy, Vice-prémier Ministre et Ministre des droits humains. 

Sur le thème des «enjeux des droits humains et du rôle des médias dans la société africaine», cette rencontre prévue du 18 au 20 avril 2018 au centre international des Conférences, Sipopo, réunira les acteurs des ONGs des droits humains et ceux de la presse panafricaine. 

Selon un communiqué du ministère  guinéen des droits humains, «plusieurs ateliers seront animés par des intervenants venus de l’Afrique et de l’Europe, tous spécialistes dans leurs domaines respectifs».

«La Guinée équatoriale souvent critiquée à tort par des ONGs occidentales ouvre ses portes comme elle l’a toujours fait, pour permettre à l’opinion publique internationale de comprendre réellement ce qui se passe dans notre pays, qui est souvent indexé par quelques ONGs Mal intentionnées», estime
Mr Alfonso Nsue Mokuy, Vice-prémier Ministre et Ministre des droits humains.

Empêtrée dans une affaire assez compliquée en France, sur «les Biens Mal Acquis», dont le procès a eu lieu à Paris au mois de juin 2017, la Guinée Equatoriale veut redorer son blason.
En effet, depuis la mise sur orbite de cette affaire, qui était portée devant les juges  par deux ONGs françaises, Sherpa et Transparency internationale, les relations entre Malabo et Paris sont fortement ébranlées.

En ouvrant ses portes aux ONGs et à la presse internationale, le gouvernement de la Guinée Equatoriale annonce la contre offensive.
.Rappelons que ce colloque est organisé par la société civile panafricaine avec ses relais locaux en Guinée Equatoriale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here