Ethiopian Airlines se positionne pour l’ouverture de la ligne Abidjan-Etats-Unis

0
Le Ministre des Transports, M. Amadou KONE en audience avec une délégation conduite par M. Teshome SELASSIE, Directeur Pays de la compagnie Ethiopian Airlines

Ethiopian Airlines se verrait opérer la première liaison directe entre Abidjan et les États-Unis. Teshome Selassie, le directeur pays de la compagnie, à la tête d’une délégation, en a manifesté l’intérêt ce 9 juin au cours d’une rencontre avec le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné.

« La Côte d’Ivoire est ouverte aux propositions. Nous sommes entièrement disposés à discuter avec tous ceux qui voudront nous accompagner dans la réalisation de nos objectifs de développement », a indiqué le ministre ivoirien qui attend des propositions fermes du transporteur.

Abidjan bénéficie, depuis avril 2015, de la certification américaine TSA autorisant des vols directs entre les deux pays. Cependant, les négociations entamées dans la foulée pour trouver une compagnie à même d’assurer les vols sont restées sans suite.

La rencontre s’est tenue à un moment où Amadou Koné entame, du 11 au 15 juin, une mission en Afrique du Sud afin de relancer les tractations engagées avec South African Airways, un temps pressenti pour assurer la liaison et qui avait par la suite préféré l’aéroport d’Accra, au Ghana. De même, AERIA, qui gère l’aéroport international d’Abidjan, est actuellement en discussion avec la compagnie américaine Delta Airlines.

 

Abidjan et/ou Lomé ?

Il convient toutefois de s’interroger sur la stratégie d’Ethiopian Airlines qui a pourtant lancé il y a à peine un an, en juillet 2016, des vols directs entre Lomé et New-York. Le transporteur compte-t-il faire d’Abidjan une escale vers sa liaison américaine ou évincer Lomé au profit de la capitale ivoirienne ? A moins de vouloir ouvrir une seconde ligne américaine en Afrique de l’ouest.

Abidjan jouit en effet d’un avantage comparable à celui de Lomé devenu un hub aéroportuaire grâce à la compagnie Asky, partenaire d’Ethiopian. Avec le développement d’Air Côte d’Ivoire, la capitale ivoirienne est reliée à une vingtaine de villes en Afrique de l’ouest et du centre, ce qui laisse entrevoir la possibilité de convoyer un trafic vers Abidjan pour un vol direct vers les Etats-Unis. Un argument que les autorités ivoiriennes feront certainement valoir auprès de South Africa Airways et Delta Airlines, les deux compagnies démarchées.

En attendant, dans la sous-région ouest africaine, outre Lomé, seuls les aéroports de Dakar, Accra, Lagos et Abuja offrent des vols directs vers le pays de l’Oncle Sam.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here