Par Nephthali Messanh Ledy,

L’encours de la dette publique globale du Togo s’élève à 1.384,94 milliards de franc CFA à la fin 2015, contre 1.166,86 de francs à la fin de l’année précédente. Soit une hausse de 18,69% relevée par la direction nationale de la dette publique dans son rapport annuel 2015. 

La dette extérieure est passée de 470,47 milliards de francs Cfa à fin 2014 à 604,18 milliards de francs Cfa à fin 2015.

Selon les services de la direction de la dette publique, cette variation de 28,48% «  est due notamment à l’effet conjugué des tirages sur les conventions déjà signées, des remboursements et des fluctuations du taux de changes des principales devises dans lesquelles sont libellés les prêts ».

En majorité, le portefeuille de la dette extérieure du Togo est composé de créances envers les multilatéraux, compte tenu des recommandations du Fonds monétaire international (FMI) à ne contracter que des emprunts hautement concessionnels et du fait que la dette bilatérale envers le Club de Paris a été considérablement réduite suite à l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE

.

« La dette extérieure resterait viable sur la période 2015-2035 au regard des seuils indicatifs d’endettement », indique-t-on. Au plan intérieur, la dette du Togo à la fin 2015 se chiffre à 780,76 milliards de francs CFA contre 696,39 milliards de francs CFA un an auparavant.

Une hausse de 12,12% essentiellement imputée aux emprunts obligataires et bons du Trésor ém

is sur le marché financier de l’UEMOA (64,71%). Pour rappel, le Togo a mobilisé en 2015 sur le marché financier, quatre emprunts obligataires d’un montant de 123 milliards de francs CFA, et six bons du Trésor d’un montant de 192 milliards de francs CFA pour les besoins de sa trésorerie.