Entre 2006 et 2014, le chiffre d’affaires des compagnies d’assurance de la zone CIMA est passé de 472,7 milliards de FCFA à 940,3 milliards de FCFA.

 

imageLe nouveau secrétaire général de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (Cima), le camerounais  Issofa Ncharé, a officiellement pris les rennes de l’instance fin janvier à Libreville, en remplacement de Jean-Claude Ngbwa, en poste depuis deux ans.

 

Au rang de ses principales missions, il devra « poursuivre et finaliser tous les chantiers en cours, notamment l’amélioration du cadre réglementaire, le renforcement de la solidité financière des entreprises d’assurances, la fiabilisation de l’information produite par les acteurs, l’adoption et la mise en œuvre d’un dispositif de supervision efficace et harmonieux, préservant à la fois les intérêts des assurés et des bénéficiaires de contrats d’assurance et l’équilibre financier des acteurs du secteur ».

« Vous veillerez, en outre, à intensifier la coopération avec d’autres partenaires intervenant dans le secteur de la régulation financière en général, et de la régulation des assurances en particulier… (…) Vous vous assurerez que la Cima continue d’adopter les meilleurs pratiques en cours et les normes applicables au niveau international, en matière de supervision des entreprises d’assurances », devait déclarer Alamine Ousmane Mey, président du conseil des ministres des assurances de la Cima, à l’endroit du nouveau secrétaire général.

A noter qu’entre 2006 et 2014, la Cima a connu une progression remarquable de son chiffre d’affaires, passant de 472,7 milliards de francs CFA à 940,3 milliards.

« L’analyse objective de la situation de nos marchés laisse encore entrevoir d’importants efforts à déployer pour rendre le secteur plus crédible », commente toutefois Jean-Claude Ngbwa, le secrétaire général sortant.

La Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA) est un organisme communautaire du secteur des assurances. Issue de l’évolution de la Conférence internationale des contrôles d’assurances (CICA), elle regroupe le  Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Mali, le Niger, la République Centrafricaine, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

 

Par Nephthali Messanh Ledy

Ce contenu pourrait également vous intéresser