La République Démocratique du Congo peine, comme bon nombre de pays africains, à transformer sa richesse minérale en croissance partagée. 

La dernière évaluation économique du Fond monétaire international (FMI) montre que le taux de pauvreté en RDC, figure toujours parmi les plus élevés au monde. En moyenne, le produit intérieur brut (PIB) par habitant s’élève à 394,25 dollars par an, soit 32,8$US/mois ou 1$US/jour. 87,7% de Congolais vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Cette pauvreté est essentiellement due à une gouvernance défaillante du secteur minier, cause gagner d’un important manque à gagner.

D’après le classement, sur les 25 pays les plus pauvres au monde, 21 sont en Afrique. Le premier non-africain de cette liste est l’Afghanistan, classé 10ème.

En queue de peleton, figurent le Zimbabwe où le PIB par habitant s’élevait à 589 dollars en 2013, le Burundi (649 dollars par habitant), et le Libéria (716 dollars par habitant).

En dépit de ce bonnet d’âne, la RDC affiche un taux de croissance de 9,2% en 2014, selon la dernière évaluation économique du FMI.

 

Par Bandiaré NDOYE