Auteur/autrice : Achille Mbog Pibasso

Achille Mbog Pibasso, Directeur de rédaction de Financial Afrik, est diplômé en journalisme et en communication d’entreprise. Particulièrement intéressé par l’économie et la finance, c’est également un féru des sujets  politiques. Son expérience d’agencier lui permet de traiter de tous les sujets d’actualité.

La compagnie Assurances Générales du Cameroun (AGC) étend ses activités dans la sous-région avec l’ouverture d’une filiale en Centrafrique. Cette présence permet au marché centrafricain des assurances d’accéder à diverses prestations notamment dans le domaine de l’Incendie-Accidents-Risques Divers et Transports (IARDT). Inaugure le 15 septembre 2022, la nouvelle succursale bénéficiera de l’expertise de la maison-mère AGF Cameroun pour conquérir la clientèle où évolue déjà Allianz Centrafrique Assurances, UAC Assurances, UAC-Iard Assurances pour un chiffre d’affaires cumulé de 6,2 milliards de FCFA (9,5 millions de dollars) en 2021. C’est dire que le marché de l’assurance est en friche dans ce pays…

Suite...

Les entreprises redoutent de nouvelles impositions au regard de la circulaire de cadrage budgétaire publiée par le gouvernement. Elles plaident pour un changement de paradigme fiscal en vue d’encourager l’investissement privé alors que se profile en novembre prochain, la session budgétaire consacrée à l’examen et à l’adoption de la Loi de finances 2023.Après plusieurs mois de conflit ouvert, le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM) et la Direction générale des impôts (DGI) ont renoué le dialogue au cours d’une rencontre la semaine dernière à Douala. Objectif, recueillir les propositions du secteur privé pour l’amélioration du système fiscal en général et ses…

Suite...

La Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) a procédé à l’augmentation de son capital social avec la prise de participation dans l’actionnariat de cinq Sociétés de bourse (SDD). Il s’agit d’Afriland Bourse and Investment, CBC Bourse, L’Archer Capital Securities, Africa Bright Securities et BANGE Sociedad de Valores.Cette opération qui devrait renforcer les capacités opérationnelles du marché financier sous-régional a été approuvée par les actionnaires et rendue possible à travers des souscriptions en numéraire par les cinq Sociétés de bourse pour un montant global de 200 millions de FCFA (305 mille dollars)L’assemblée générale extraordinaire tenue le 15 septembre 2022…

Suite...

Les établissements de crédit font plus que résister à l’environnement économique difficile découlant des crises multiformes qui impactent négativement sur les activités. Le Conseil national de crédit (CNC) renseigne qu’au terme du premier semestre 2022, l’encours des dépôts s’élève à 6475 milliards de FCFA (10 milliards de dollars) contre 5822 milliards de FCFA (9 milliards de dollars) le précédent exercice.Malgré le relèvement des principaux taux directeurs en mars dernier par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) visant le durcissement d’accès aux crédits en vue de contenir la poussée inflationniste, les agents économiques ont pu bénéficier d’un accompagnement de…

Suite...

Les statistiques mensuelles du marché des valeurs du trésor de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) au mois d’août 2022 ont culminé à 5 milliards de FCFA (8 millions de dollars), observant une tendance baissière dans ses principales composantes par rapport au mois précédent. Dans son rapport, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) relève que le coût moyen des ressources est passé de 7,69 % en juillet 2022 à 7,03 % au mois d’août, tandis que pendant la période considérée, le taux de participation des Spécialistes en valeurs du trésor (SVT) aux émissions des valeurs…

Suite...

Récemment encore Etablissement de microfinance (EMF), la Régionale joue désormais dans la cours des grands après l’obtention de son agrément auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC). Une autorisation qui en fait le 18è établissement bancaire en activité dans le pays. Selon des informations concordantes, La Régionale est une banque ayant essentiellement pour promoteurs des investisseurs privés camerounais.C’est l’heureux dénouement du processus de transformation de la microfinance de 2è catégorie engagé il y a deux ans qui s’est notamment opéré par la levée des fonds de 2,5 milliards de FCFA (3 millions de dollars) auprès des investisseurs de…

Suite...

Le secteur bancaire camerounais resté dynamique ces dernières années enregistrera bientôt l’arrivée d’une nouvelle banque avec pour nom de baptême, Africa Golden Bank (AGB). Le ministère des Finances qui a confirmé l’information précise que ledit dossier fait actuellement l’objet d’une instruction auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC). Selon des informations, l’agrément pourrait être délivré avant la fin de l’année en cours, au regard de la « solidité du dossier technique », renseigne-t-on. « Pour exercer en tant que banque, il faut l’autorisation préalable de la COBAC mais la demande est soumise à travers le ministre des Finances de l’Etat…

Suite...

La Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) peut désormais mener ses activités au Rwandais avec ouverture dans les pays des Grands lacs en qualité de réassureur central après l’obtention de son agrément auprès du Rwanda Development Board (RDB). L’officialisation de cet agrément a été saluée au terme des Rencontres des acteurs du secteur de l’assurance (RIBA) le 2 septembre 2022 à Kigali.L’autorisation d’ouvrir un bureau dans ce pays est la concrétisation du processus d’immatriculation au Rwanda Development Board le 29 avril 2022 donne la possibilité à la SCG-Ré de déployer son programme de développement. « L’évolution du secteur des assurances…

Suite...

La filiale camerounaise du groupe bancaire nigérian United Bank for Africa (UBA) qui ne dispose pas encore d’une société de bourse a transféré les actions de ses clients cotées à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) à Attijari Securities Central Africa (ASCA), la société de bourse appartenant à la Société commerciale de banque du Cameroun (SCB), filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank.« Il serait intéressant d’avoir un volet société de bourse. C’est en cours de projet, car la dynamique actuelle de toutes les banques au Cameroun est de créer une société bourse », précise-t-on à UBA. Cette transaction est…

Suite...

Les créances en souffrance des banques en activité dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sont en hausse d’après des statistiques de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Pour l’année 2021, ces créances se sont élevées à 1938 milliards de FCFA (3 milliards de dollars), soit un accroissement de 1,3% par rapport au précédent exercice.Selon l’Institution d’émission monétaire en Afrique centrale, les créances en souffrance sont constituées des créances immobilisées, des créances impayées et des créances douteuses. Une situation qui amène la Banque centrale à conclure que « le risque de crédit demeure l’un des…

Suite...

La production de coton a connu une baisse sensible au cours de la saison cotonnière 2021-2022 du fait des exportations illicites en direction du Nigeria voisin. En attendant la consolidation des données, la Société de développement de coton (SODECOTON) table sur une production de 329 000 tonnes contre 360 000 tonnes en 2020/2021, soit une baisse de 31 000 tonnes en glissement annuel et un déficit de 8,8% en valeur relative. Malgré le renforcement des mesures de contrôle à la frontière entre les deux pays ayant permis de réduire le phénomène, des témoignages concordants laissent croire que plus de 70 000 tonnes de coton ont…

Suite...

S’achemine-t-on vers une escalade dans le ciel déjà nuageux des relations entre la France et la Guinée équatoriale ? Si les relations entre les deux pays sont déjà suffisamment tendues au sujet de l’affaire dite des « biens mal acquis » où les plus hautes autorités équato-guinéennes sont poursuivies par la justice française, un autre front est en passe d’être ouvert. Le gouvernement équato-guinéen ne va pas du dos de la cuillère pour accuser la Banque de France (BDF) d’orchestrer des manœuvres pour bloquer les virements bancaires, une situation susceptible d’asphyxier le pays. Au cours d’une « réunion de crise » organisée par le gouvernement,…

Suite...

L’adoption des cryptomonnaies comme moyen de paiement par les autorités centrafricaines en vue d’impulser un nouveau dynamisme à l’économie nationale est loin pour l’instant de produire les fruits escomptés.  Un mois après l’émission et la mise en vente du Sango Coin présenté comme «la monnaie de la prochaine génération pour la République centrafricaine», celle-ci ne fait pas particulièrement courir les investisseurs.  D’après des sources, la première émission de cet actif numérique a connu un cuisant échec. Sur les 210 millions de Sango Coin mis en vente le 23 juillet 2022 dans le cadre du premier cycle correspondant à un mois, à…

Suite...

Trois ans après l’incendie qui a ravagé des unités de production de la Société nationale de raffinage (SONARA) et alors que des procédures techniques et judiciaires complexes opposent les avocats, l’on ne sait toujours pas qui doit payer le sinistre. L’assureur Activa et le réassureur Swiss Ré sont peu bavards sur le sujet alors que des sources proches du dossier rappellent que la prime n’avait pas encore été payée par la Sonara au moment de l’incendie survenu le 31 mai 2019. Alors que la réponse devrait sortir des tribunaux de commerce, voilà que des députés et sénateurs, auteurs d’une enquête…

Suite...

L’enquête prescrit depuis un an par le chef de l’Etat camerounais Paul Biya sur l’utilisation des fonds destinés à la lutte contre la pandémie du Coronavirus suite aux informations persistantes faisant état de «graves» malversations financières et de prise illégale d’intérêts est pratiquement bouclée. Une nouvelle phase du dossier est franchie avec l’audition, ces derniers jours, par les officiers de la police judiciaire du Tribunal criminel spécial (TCS) du ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh. La fonction de scribe du chef de l’Etat de par ses responsabilités étendues – dont une délégation «…

Suite...

L’épargne des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) sera sollicitée au cours de ce second semestre de l’année par l’Etat du Cameroun à travers les émissions de titres publics. Le président de la République Paul Biya a pris un décret le 23 août 2022, habilitant le ministre des Finances à recourir à des émissions de titres publics d’un montant supplémentaire de 200 milliards de FCFA (303 millions de dollars). Les fonds à mobiliser sur le marché sous-régional conformément au chronogramme de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) seront principalement destinés au financement des…

Suite...

L’encours de crédits octroyés par BGFIBank Cameroun à sa clientèle du segment banque de détail est sur un trend haussier, soit 317 milliards de FCFA (480 millions de dollars) à fin mai 2022 contre 298 milliards de FCFA (452 millions de dollars) en janvier précédent. Cinq principaux groupes se partagent lesdits crédits, où les entreprises privées se taillent la part du lion avec plus de 235 milliards de FCFA (357 millions de dollars), le reste de l’enveloppe étant partagée aux entreprises publiques, à l’administration publique centrale, aux entreprises individuelles, aux particuliers et aux administrations privées. En outre si les crédits…

Suite...

Près de 1500 délégués représentants les partis politiques, les groupes politico-militaires et la société civile dans ses diverses composantes sont attendus pour prendre part le 24 août 2022 à Ndjamena, au Dialogue national inclusif et souverain (DNIS). Pendant trois semaines, les discussions et débats qui se veulent « libres, transparents et démocratiques » où aucun « sujet n’est tabou » devraient déboucher sur « un Tchad réconcilié » avec la proclamation d’une nouvelle République. Trois jours après la cérémonie d’ouverture pendant laquelle le président du Conseil militaire de transition (CMT), Mahamat Idriss Déby y voit « notre ultime chance » pour bâtir le nouveau Tchad fondé sur les valeurs…

Suite...

La nouvelle vice-présidente et secrétaire générale de la Banque mondiale (BM) la Camerounaise Mercy Tembon sera installée dans ses nouvelles fonctions le 1er septembre 2022 à Washington DC, succédant ainsi à la Sénégalaise Diariétou Gaye qui occupait les deux postes depuis juin 2020. Au-delà des autres missions qu’elle sera appelée à exercer au sein de cette institution de Bretton Woods, la promue aura entre autres chargée d’assurer l’intégrité du cadre de gouvernance de l’institution financière et de contribuer à la recherche de consensus au sein des actionnaires. Jusqu’ici en poste au Bangladesh et au Bhoutan, deux nations asiatiques, en tant que…

Suite...

La production cacaoyère observe une courbe évolutive au cours des dernières années et devrait dépasser le seuil de 300 000 tonnes l’année prochaine contre 295 000 tonnes au terme de la saison 2021-2022 selon les données compilées par l’Office national du cacao et du café (ONCC). Pendant la période considérée, les exportations de cacao ont généré 288 milliards de FCFA (440 millions de dollars) permettant au Cameroun d’engranger 13% de ses recettes d’exportation soit le deuxième produit de rente derrière le pétrole selon l’Institut national de la statistique (INS). Le lancement ce week-end de la campagne 2022-2023 laisse entrevoir une lueur d’espoirs, à la…

Suite...

L’Etat équato-guinéen à travers la compagnie nationale de pétrole (GEPETROL) et deux sociétés de droits chinois en l’occurrence, CRCC et CIRDL ont signé un accord-cadre pour le financement et la construction d’une raffinerie. Une première initiative du genre de doter le pays de ce genre d’installations pétrolières car en dépit du boom pétrolier dont la Guinée équatoriale est productrice depuis 1995, tous les processus de raffinage s’effectuent à l’extérieur. Bien que le coût de construction de cette « raffinerie moderne aux standards internationaux en la matière » n’ait pas fait objet d’une publication officielle, les termes de l’accord prévoient que celle-ci sera…

Suite...

Au-delà des obstacles du parcours, la mise en place de la nouvelle Communauté économique régionale (CER) devant remplacer la Communauté économique des Etats de l’Afrique centre (CEEAC) et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) fait du chemin après la validation du projet de Traité constitutif par le conseil des ministres du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (COPIL/CER-AC). Le projet de Traité qui sera transmis au chef de l’Etat camerounais Paul Biya, en sa qualité de président dédié à la rationalisation des CER en Afrique centrale devrait être examiné au…

Suite...

La firme américaine étend ses tentacules dans le continent africain avec l’ouverture d’une représentation devant couvrir l’ensemble des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Basé à Douala, le nouveau centre répond aux normes internationales en la matière selon les responsables de cette entreprise spécialisée dans la création et la commercialisation des produits électroniques, des ordinateurs et des logiciels informatiques. « Depuis plus de 36 mois chez Apple, le déploiement d’un centre d’expérience de classe mondiale a soigneusement été planifié, pour permettre aux consommateurs d’entrer dans l’écosystème Apple », a indiqué cette multinationale dans un communiqué. Autrement dit,…

Suite...

L’Afrique centrale a la particularité d’être la partie du continent disposant de plusieurs communautés régionales. La problématique de la fusion de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de la Communauté économique des pays des grands lacs (CEPGL) reste préoccupante. Surtout qu’il est question de se conformer au processus de renforcement de l’intégration économique régionale adopté par l’Union Africaine (UA) en perspective à la création d’un marché commun africain.Les enjeux et contours de la mise en place d’une nouvelle Communauté économique régionale de l’Afrique centrale sont débattus…

Suite...

La conjugaison des causes endogènes et exogènes plus particulièrement la dépréciation de l’euro par rapport au dollar a entrainé l’accroissement de la dette publique du Cameroun. Au 30 juin 2022, l’encours de la dette culmine à près de 12 000 milliards de FCFA (18 milliards de dollars), soit une augmentation de 6,5% du produit intérieur brut (PIB). En glissement annuel, cette dette enregistre une hausse de 420 milliards de FCFA (653 millions de dollars), c’est-à-dire un accroissement de 11,2% en valeur absolue comparativement à la même période le précédent exercice. S’agissant de l’impact de la variation du taux de change sur la…

Suite...

Pour la première fois, une femme présidera aux destinées de l’Association des établissements de crédit du Cameroun (APECCAM). Il s’agit de Gwendoline Abunaw, directeur général de Ecobank Cameroun et directeur du cluster dudit groupe bancaire pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). La nouvelle présidente désignée par ses pairs prendra fonction le 18 août 2022 « en vue de l’achèvement du mandat du bureau actuel présidé par Alphonse Nanfack » qui était jusqu’en juillet dernier, directeur général d’Afriland First Bank. Il lui reviendra d’insuffler un nouveau souffle à cette association dans un contexte économique difficile où…

Suite...

La Banque nationale de Guinée équatoriale (BANGE) a procédé à l’augmentation de son capital social en vue de s’adapter aux évolutions de l’entreprise marquées ces derniers mois par l’extension de son réseau dans la sous-région. Après avoir obtenu de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) l’accord de modification du capital social, l’assemblée générale ordinaire des actionnaires de la BANGE a entériné cette hausse le 29 juillet 2022 à Malabo, passant de 20 milliards (58 millions de dollars) à 56 milliards de FCFA (86 millions de dollars). Un accroissement qui tient compte de la prime d’émission de 5 milliards de…

Suite...

Les subventions du carburant constituent un véritable casse-tête pour les autorités camerounaises, la note devenant de plus en plus salée pour être supportée par le trésor public. Au rythme des décaissements actuels et du fait des crises multiformes ayant entrainé la flambée du prix du baril de pétrole sur le marché international, le ministère des Finances dans ses dernières projections révèle que l’Etat pourrait au minimum dépenser 780 milliards de FCFA (1,2 milliard de dollars) pour subventionner le carburant, ce qui représente 13 % du budget national. Pourtant, dans la loi de finances 2022, les subventions de carburant étaient initialement…

Suite...

L’affaire de recrutement des agents d’encadrement supérieur continue de faire les gorges chaudes entre le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) Abbas Mahamat Tolli et le président en exercice de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) Hervé Ndoba, par ailleurs président du conseil d’administration de la Banque centrale. En réaction à la correspondance du président de l’Union monétaire de l’Afrique centrale ordonnant « de sursoir, de manière immédiate, à ce processus de recrutement » le gouverneur a fait une sortie épistolaire dans laquelle il clame la souveraineté du gouvernement de la Banque centrale de procéder à ce type de…

Suite...

L’enseigne de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré) flottera dans les prochaines semaines au Botswana, matérialisant la conquête du marché panafricain de l’assurance et de la réassurance conformément au plan stratégique de développement 2021-2025. Le réassureur gabonais à travers la filiale Masawara au Botswana, a conclu le 2 août 2022 avec Grand Re, le fournisseur des services de réassurance et financier du Bostwana et de l’ensemble du marché africain de l’assurance, une convention de partenariat technique et commercial pour le développement et le renforcement de leurs activités respectivement au sein de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA) et…

Suite...

Le compte à rebours pour la mise en place du Fonds de garantie des crédits aux petites et moyennes entreprises (FOGAPME) est enclenché avec l’élaboration d’un plan d’exploitation sous les auspices du ministère des Finances. Le Comité national économique et financier (CNEF) lors de sa session de juillet dernier a passé en revue les grandes lignes de cette structure de financement notamment le capital social, la surface financière, le modèle économique, la géographie du capital dont l’Etat-propriétaire devrait être l’unique actionnaire. Le business plan en cours de maturation devant précéder l’obtention des agréments auprès de la Commission bancaire de l’Afrique…

Suite...

Un changement majeur est intervenu ce week-end au sein de la Confédération patronale gabonaise (CPG) avec la désignation par le conseil d’administration du président de la BGFI Holding Corporation SA, Henri Claude Oyima, à la tête ce regroupement patronal. Le nouveau patron des patrons gabonais retrouve une maison qu’il connaît bien, pour avoir dirigé la CPG de 2003 à 2013. Il remplace Alain Bâ Oumar, «poussé» à la démission le 20 mai 2022 par la présidence de la République gabonaise pour des raisons de mal gouvernance. Le retour en première ligne d’Henri Claude Oyima intervient dans un contexte économique international…

Suite...

Le marché financier de l’Afrique centrale poursuit sa restructuration dans l’optique de renforcer son dynamisme et se positionner comme une réelle alternative au financement de l’économie sous-régionale. Dans l’optique d’accroître ses capacités opérationnelles, les actionnaires de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) que sont les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se retrouveront en septembre prochain à Douala, dans le cadre d’une assemblée générale. Selon l’annonce légale portant la signature de son président du conseil d’administration Henri Claude Oyima, l’un des principaux points inscrits à l’ordre du jour portera sur l’augmentation du…

Suite...

Sous le prisme « amitié et solidarité » selon la présidence camerounaise, cette visite officielle permettra aux deux pays de revisiter une relation bientôt séculaire, et devrait être dominée par des enjeux économiques.    Le président français a entamé hier un périple africain qui le conduit du 25 au 27 juillet 2022 au Cameroun. Arrivé nuitamment lundi dans la capitale camerounaise, Emmanuel Macron aura un tête-à-tête ce mardi avec son homologue Paul Biya. Au-delà du sommet entre les deux chefs d’Etat, les deux délégations auront une séance de travail au Palais de l’Unité où des accords de coopération devraient être signés avec une annulation…

Suite...

L’encours de la dette publique gabonaise au premier trimestre 2022 est resté sur un trend haussier pour se situer à 6864 milliards de FCFA (10,6 milliards de dollars) soit un accroissement de 6,8% par rapport à la même période lors du précédent exercice d’après des chiffres actualisés de la Direction générale de la dette (DGD). Une augmentation consécutive à la hausse de l’encours de la dette extérieure qui s’est élevé à 3,7 %, la dette intérieure ayant culminé à 12,5 %.  Par ailleurs, l’accroissement de 3,7% du stock de la dette extérieure est dû au renforcement des engagements des marchés financiers…

Suite...

Les prévisions macroéconomiques tendent vers une optimisation des recettes budgétaires non pétrolières en 2023 en dépit d’un environnement difficile lié aux crises multiformes. Pour le prochain exercice, l’Etat projette sur un budget de 6 040 milliards de FCFA (9 milliards de dollars) soit une augmentation de 32 milliards de FCFA (50 millions de dollars) en valeur absolue et 0,5 % en valeur relative par rapport à 2022.Le Cameroun devrait subir les contrecoups de la conjoncture économique internationale avec la baisse des cours du baril de pétrole avec des conséquences néfastes sur les recettes pétrolières du pays. Selon le Document de…

Suite...

L’adoption de la cryptomonnaie comme moyen de paiement par la Centrafrique aura fait finalement long feu. Après le lancement le 3 juillet 2022 du « bitcoin local » dénommé « le Sangocoin » par les autorités en présence du chef de l’Etat Faustin Archange Touadera, le pays devrait abandonner ce projet pour rester au sein de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC). Il s’agit là d’une des résolutions fortes prises lors des conseils d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et de l’UMAC, tenues les 20 et 21 juillet 2022 à Douala, la métropole économique du Cameroun. « Après avoir examiné les implications…

Suite...

L’année 2023 devrait commencer par une nouveauté pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) avec la mise en circulation de nouveaux billets de banque concomitamment avec l’alimentation du marché sous-régional de nouvelles pièces d’argent.Ledit projet dans la pipe depuis quelques années, fait partie des résolutions prises par le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) au terme d’une double session ordinaire et extraordinaire le 20 juillet 2022 à Douala. Une décision conforme à l’article 33 des statuts de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) qui lui confère le pouvoir d’injecter…

Suite...

Le conseil d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), réuni le 20 juillet 2022 à Douala, a pris d’importantes décisions au rang desquelles la nomination de Pierre Emmanuel Nkoa Ayissi dans les fonctions de directeur national de la BEAC pour le Cameroun. Ancien directeur de l’agence BEAC de Douala, il remplace Blaise Nsom admis à faire valoir ses droits à la retraite. Agé de 54 ans, ce diplômé de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC) de Douala a exercé dans plusieurs entreprises avant son admission en 1999 à la BEAC suite à son admission au…

Suite...

L’opérateur historique du secteur de l’assurance au Cameroun, la société Chanas Assurances S.A opérant traditionnellement dans la branche IARDT (Incendie-Accidents-Risques Divers et Transports), étend ses activités avec la création d’une entité destinée aux opérations de la branche Vie. La nouvelle société est sortie des fonds baptismaux le 12 juillet 2022 à Douala au terme de l’assemblée générale constitutive de Chanas Assurances Vie S.A. et de la tenue de la première session de son conseil d’administration. D’un capital social de 5,2 milliards de FCFA (9 millions de dollars), la branche vie est portée par des actionnaires de référence notamment Chanas Assurances…

Suite...

L’Etat du Cameroun retournera sur le marché des titres publics au cours de ce troisième trimestre en sollicitant l’épargne de tous les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Selon le calendrier prévisionnel des émissions des titres publics publié par le ministère des Finances, entre juillet et septembre, cinq émissions sont prévues sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) avec pour objectif de mobiliser une enveloppe de 178 milliards de FCFA (275 millions de dollars).   Dans le détail, 118 milliards de FCFA (183 millions de dollars) devraient provenir des émissions de Bons…

Suite...

Le Congo a besoin d’importants moyens financiers  pour implémenter son programme national de développement (PND), informe la ministre de l’Économie, Ingrid Olga Ghislaine Ébouka-Babackas, le 14 juillet 2022, en marge d’une rencontre avec le Forum des partenaires au développement de la République du Congo. Dans cette perspective,  le pays pétrolier riverain du fleuve éponyme est à la recherche de 6500 milliards de FCFA (10 milliards de dollars) pour l’implémentation de son programme quinquennal 2022-2026 pour sa transformation structurelle. A terme, le Congo voudrait se départir de sa grande dépendance vis-à-vis du pétrole qui constitue plus de 80 % de ses recettes budgétaires.…

Suite...

Les perspectives économiques restent globalement favorables pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) avec les prévisions de croissance à la hausse constate la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Réuni le 14 juillet 2022 à Douala pour sa deuxième session annuelle, le Comité de politique monétaire (CPM) table sur un trend haussier, avec un taux de croissance communautaire du Produit intérieur brut (PIB) réel de 3,5% en 2022 et 3,3% en 2023, contre 1,5% en 2021. Une augmentation de 2% qui apparaît comme « un miracle » estiment des analystes, au regard de l’environnement économique…

Suite...

La société Guinness-Cameroun, filiale du groupe britannique Diageo, est désormais la propriété de groupe français Castel, suite à un accord commercial conclu entre les deux multinationales. Même si le montant la transaction financière n’a pas fait l’objet de communication officielle, mais dont l’agence Reuters situe le coût à 300 milliards de FCFA (459 millions de dollars), l’information rendue publique le 14 juillet 2022 par le brasseur français, précise les principaux contours de cette opération. Les deux parties se sont accordées sur la production et la distribution des produits Guinness au Cameroun SA (GCSA) au niveau national par avec la Société…

Suite...

La note liée aux subventions de carburant est fortement salée au terme des six premiers mois de l’année. Le gouvernement renseigne que l’Etat a dû débourser plus de 317 milliards de FCFA (486 millions de dollars) pour maintenir les prix inchangés à la pompe dont toute augmentation alourdirait l’inflation qui se situe déjà à 4,6% selon le Fonds monétaire international (FMI), c’est-à-dire à plus de 3%, la norme communément admise dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).Malgré ces subventions, l’on assiste depuis quelques jours à une pénurie de carburant, notamment le gasoil qui fait…

Suite...

L’encours des crédits bancaires dans les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) montre des disparités parmi les agents économiques, les crédits octroyés par les banques et les établissements financiers faisant ressortir une activité contrastée au terme de l’exercice écoulé. En dépit d’une certaine amélioration du contexte macroéconomique de la CEMAC au cours de la période sous-revue avec l’assouplissement des mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, la situation est demeurée instable selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Ainsi, les concours bancaires sont passés de 2 992 milliards de FCFA au premier semestre…

Suite...

La gouvernance des entreprises publiques reste questionnable sur la base du ratio entre les missions assignées et les objectifs atteints. Ce constat amène l’Etat à prendre de nouvelles orientations en vue d’améliorer la performance des entreprises. Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme des Entreprises et des établissements publics (EEP) conduite depuis 2017 par le gouvernement, les autorités admettent avoir décelé des insuffisances managériales qui plombent l’efficacité de ces outils de production. Pour inverser cette tendance, et alors que le contexte économique est des plus difficiles, les pouvoirs publics ont opté pour la signature des Contrats…

Suite...

Coudées franches pour l’opérateur de téléphonie mobile Orange Cameroun de procéder au lancement de Mobile Money SA, sa filiale spécialisée dans les transactions financières électroniques. La succursale du groupe français a obtenu de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) et de l’Autorité monétaire nationale, l’agrément de créer un Etablissement de paiement (EP). « Orange Money Cameroun SA est désormais habilitée à fournir, de façon autonome, des services de paiement tels que les dépôts, transferts et retraits d’argent, les achats de crédits et forfaits téléphoniques, les paiements de factures, salaires, impôts et taxes, les collectes et remontées de fonds et la…

Suite...

Le géant du secteur minier australien Canyon Ressources pourrait investir plus de 162 milliards de FCFA (252 millions de dollars) pour le développement de la bauxite sur le site de Minim-Martap à travers l’aménagement des infrastructures routières et ferroviaires en prélude à l’exploitation dudit minerai. Selon l’étude de faisabilité bancaire (BFS) réalisée avec son partenaire chinois Zhongye Changtian International Engineering Corporation (MCC-CIE), cette phase de développement des infrastructures indique-t-on à CAMALCO, la filiale locale de la junior minière australienne Canyon Resources, prévoit entre autres, l’acquisition des trains en vue d’assurer le transport de minerai. C’est ce qui ressort d’un protocole d’accord…

Suite...

Les perspectives économiques liées à l’environnement difficile international semblent défavorables pour le Cameroun qui fait face à projections une inflation galopante ces derniers mois. Selon les projections du Fonds monétaire international (FMI) dont une mission a achevé la revue du nouveau Programme économique et financier (PEF) appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) et le Mécanisme élargi de crédit (MECD), l’inflation devrait atteindre 4,6% cette année au Cameroun. Une tendance inflationniste qui dépasserait depuis une quinzaine d’années, le seuil de tolérance dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui se situe autour de 3%. En effet,…

Suite...