Le leadership de l’ADPME du Sénégal dans la relance du réseau des structures d’appui des PME de l’UEMOA et la mise en place d’un réseau africain des SA PME. 

Nous relayons cette “Déclaration de Dakar ” faite le 25 juin par les Responsables des Structures d’Appui et d’Encadrement publiques et privées (SAE) des PME, les Experts et Personnes ressources en appui aux PME, des Etats invités de l’UEMOA élargis aux invités spéciaux d’autres Etats d’Afrique, réunis à Dakar, capitale du Sénégal, le 24 juin 2022,  pour relancer les activités du réseau mis en place en marge de la Déclaration de Dakar en 2012. Le mouvement ainsi constitué a donné mandat  au Sénégal, à travers l’ADEPME, de poursuivre l’institutionnalisation du réseau SA PME au sein de l’UEMOA et d’entreprendre les démarches pour le promouvoir au niveau africain dans le cadre de l’Union Africaine.


Déclaration de Dakar 2022.

1. Au commencement, il y eut DAKAR 2012

En mars 2012, une consultation régionale pour la mise en place d’un groupe de travail des structures d’appui aux petites et moyennes entreprises a été organisée. En clôture de cette consultation de 2012, la Déclaration de DAKAR a été faite et devait fédérer les efforts et développer des synergies entre tous les acteurs de l’écosystème d’appui aux PME afin d’atteindre les objectifs suivants :

▪ Appuyer la concertation, la réflexion et les échanges thématiques ;

▪ Mener le plaidoyer pour orienter les décisions des décideurs au niveau national et international;

▪ Promouvoir la circulation des informations sur le secteur des PME dans l’espace UEMOA;

▪ Échanger sur les solutions / permettre aux structures de disposer des outils d’amélioration de l’offre de service aux entreprises;

▪ Mutualiser les moyens d’intervention ;

▪ Capitaliser / échanger les expériences ;

▪ Harmoniser les actions d’appui aux PME pour la formalisation et l’accès au financement ;

▪ Rationaliser les stratégies d’appui.

Tel est le réseau des SAE de l’UEMOA pour fédérer les synergies en vue d’une meilleure stratégie d’intervention concertée au profit des micro, petites et moyennes entreprises de l’espace UEMOA.

2. Naissance et principaux acquis du réseau des SAE

La réunion inaugurale du Réseau SA-PME/UEMOA a eu lieu à Cotonou en  octobre 2013. Elle a permis l’adoption de la Charte du Réseau, la mise en place d’une instance de gestion à cycle tournant et l’élaboration du programme de travail 2014-2015.

Les réunions successives se sont poursuivies de manière tournante ainsi qu’il suit :

▪ 2012 : Déclaration de Dakar

▪ 2013 : Réunion inaugurale de Cotonou accueillie par l’ANPME

▪ 2015 : Réunion à Abidjan accueillie par l’INE

▪ 2016 : Réunion à Dakar sous l’égide de l’ADEPME

▪ 2017 : Réunion à Bamako coordonnée par la CISP

▪ 2018 : Réunion de Ouagadougou sous l’égide de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso

Les réunions ont été essentiellement financées par le MFW4A, une initiative de la Banque Africaine de Développement.

Les principales activités ont concerné le partage d’expériences, les visites d’échanges, la participation aux activités des pairs et le démarrage d’une institutionnalisation autonome du réseau. On peut retenir comme principales expériences partagées :

▪ le dispositif de labellisation des PME au financement par l’ADEPME ;

▪ la présentation du dispositif de l’ADEPME de mise à disposition des PME de financements en fonction de leurs profils ;

▪ le programme de certification des consultants et l’accompagnement des personnes retraitées à l’entreprenariat :

▪ la promotion des produits made in Benin par l’ANPME-Bénin.

Le Niger en marge du sommet de 2018 a été désigné pour abriter l’édition de 2019. Malheureusement, les activités ont été suspendues et la crise du COVID a définitivement mis en veilleuse les activités du réseau.

En marge de son 20e anniversaire et de l’organisation de la première édition du salon PMEX, Salon de Développement à l’international des PME, l’ADEPME a fait l’option d’inviter les membres du réseau SA élargis aux experts et aux personnes ressources de l’écosystème PME à redémarrer les réflexions afin de relancer de manière plus substantielle les activités du Réseau SA PME de l’UEMOA. Des SA sœurs ont été également invitées pour préparer une ouverture plus large du réseau vers d’autres communautés économiques africaines afin que la problématique de la PME africaine devienne un enjeu panafricain.

3. Contexte actuel et nouveaux défis du réseau

Sous l’égide de l’ADEPME, la rencontre des membres du réseau SA PME de l’UEMOA élargis aux experts, personnes ressources et autres responsables des SAE d’autres espaces économiques notamment la Guinée et le Congo Déocratique ont été invitées pour relancer et étendre les activités du réseau afin de contribuer à la nouvelle dynamique de promotion de l’économie africaine.

Cette nouvelle dynamique s’inscrit parfaitement dans le contexte actuel des différents pays de l’UEMOA, de la CEDEAO et de l’UA caractérisé par ;

– la renaissance de l’économie ouest africaine avec tous les grands travaux lancés dans cet espace ;

– la crise du COVID et ses conséquences sur la vie des PME ;

– la relance timide mais encourageante des activités des PME et des SAE ;

– l’avènement de la ZLECAF ;

– l’augmentation des prix des biens de consommation en raison de l’Opération russe en Ukraine ;

– les turbulences dans le Sahel liées aux attaques des terroristes ;

– la Présidence de l’UA assurée par un Etat de l’UEMOA, en l’occurrence, le Sénégal.

En outre, de nombreux défis restent à relever pour les SAE au profit des PME au nombre desquels :

– la cristallisation d’un modèle d’accompagnement cohérent et dynamique dans le temps et dans l’espace de la PME ;

– la mise en place du modèle institutionnel de gestion de l’accompagnement ;

– la participation des pouvoirs publics dans les questions de financement et d’accès au marché ;

De même, l’organisation interne du réseau nécessite la définition d’un nouvel élan de gouvernance ainsi qu’il suit :

– l’institutionnalisation du réseau pour son rayonnement dans l’espace UEMOA et au-delà ;

– l’élaboration du plan d’action sur les trois piliers principaux d’intervention : le plaidoyer, le partage d’expérience et l’intelligence économique au service de la sous-région, de la région et de l’Afrique ;

– l’instauration de la démarche qualité dans la gouvernance du réseau ;

– la mise en place d’un système de partage d’informations sur les textes et procédures dans les espaces communautaires ;

– l’opérationnalisation des activités phares du réseau ;

– l’autonomisation administrative et financière du réseau ;

– l’ouverture du réseau à des SAE hors UEMOA.

4. Déclaration de DAKAR 2 : Engagement des SAE d’Afrique pour une nouvelle ère économique de l’Afrique

NOUS, Responsables des Structures d’Appui et d’Encadrement publiques et privées des PME, Experts et Personnes ressources en appui aux PME, des Etats invités de l’UEMOA élargis aux invités spéciaux d’autres Etats d’Afrique ;  

Réunis à Dakar au Sénégal, le 24 juin 2022 pour relancer les activités du réseau mis en place en marge de la Déclaration de Dakar en 2012 ;

ORIENTES par les résolutions issues de la déclaration de Dakar en 2012 ;

CONSIDERANT l’évaluation du chemin parcouru par le réseau SAE PME UEMOA depuis cette déclaration ;

Considérant l’engagement attendu du secteur privé pour atteindre les ODD ;

NOUS REFERANT à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine dont la vision veut une Afrique prospère fondée sur la croissance inclusive et le développement et dont le socle repose sur des économies structurellement transformées ;

NOUS REFERANT à la vision 2020 de la CEDEAO où elle exigeait des Etats membres qu’ils accordent la priorité absolue à la promotion de l’efficacité et de la viabilité des petites et moyennes entreprises (PME), y compris le secteur informel et les petites propriétés agricoles ;

NOUS REFERANT en outre à la Charte des micro, petites et moyennes entreprises de la CEDEAO 2015-2020 africaine ;

CONSIDERANT que les Ateliers nationaux tenus en juin 2003 dans les Etats membres de l’Union et l’Atelier ministériel régional organisé les 16 et 17 juillet 2003 à Lomé ont recommandé l’adoption d’une stratégie régionale en vue de l’émergence de PME fortes et compétitives, sur la base des orientations dégagées des besoins identifiés par l’étude ;

Considérant la DECISION N°16/2003/CM/UEMOA relative au programme d’actions pour la promotion et le financement des PME dans l’UEMOA adoptée par le Conseil des ministres de l’UEMOA ;

Considérant la charte communautaire des PME de l’UEMOA ;

CONSIDERANT les différentes initiatives réglementaires prises par les Etats de l’UEMOA pour le développement et la promotion des micro, petites et moyennes entreprises ;

CONSIDERANT la multitude des initiatives et des réformes de transformation des structures d’appui et d’encadrement des PME par les gouvernements appuyés par des partenaires techniques et financiers pour faire des PME les principaux créateurs de richesse et des emplois ;

FELICITANT l’UEMOA pour l’adoption de la décision n°29 en date du  29 septembre 2015, par le Conseil des Ministres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine relative à la mise en place d’un Dispositif de soutien au financement des Petites et Moyennes Entreprises et des Petites et Moyennes Industries dans les Etats membres, lancé officiellement dans chaque Etat membre de l’Union en 2018 ;

NOUS FELICITANT pour le rôle important joué par les membres du réseau SA PME avec des fortunes diverses pour les différentes activités opérationnelles pour la transformation des PME compétitives et championnes ;

NOUS FELICITANT des efforts des membres du réseau SAE PME de persévérer dans le maintien des liens et des relations internes malgré les restrictions budgétaires et la crise du COVID ayant suspendu les rencontres ;

CONVAINCUS que toutes les économies des pays développés et prospères reposent sur des micro, petites et moyennes entreprises fortes et innovantes ;

CONVAINCUS des efforts fournis par les promoteurs de PME de l’UEMOA pour survivre, créer, innover et développer une résilience extraordinaire

DETERMINÉS à accompagner nos États de l’UEMOA pour une priorisation budgétaire toujours plus accrue , en faveur des SAE

PORTEURS D’UNE VISION pour une harmonisation, une mise en cohérence et une meilleure lisibilité des multiples structures et initiatives créées pour l’appui aux PME afin de garantir la complémentarité des interventions des SAE ;

MOTIVÉS À S’INSCRIRE dans une harmonieuse complémentarité entre les interventions des partenaires techniques et financiers sur les PME et le dispositif national d’appui aux PME mis en œuvre par les SAE PME ;

SOUCIEUX de renforcer la coordination du réseau SA PME à l’échelle sous régionale et régionale pour asseoir une dynamique cohérente ;

RELEVANT par ailleurs la nécessité de consolider la stratégie africaine de développement et de promotion des PME ;

FELICITANT l’ADEPME et son Directeur Général pour le leadership affirmé pour la relance des activités du réseau SA PME de l’UEMOA ;

PRENANT en compte les recommandations formulées par les responsables et experts du réseau SA PME réunis à DAKAR au Sénégal le 24 juin 2022 à l’invitation de l’ADEPME pour la célébration de son 20e anniversaire;

Nous, agences, associations, établissements publics et privés d’appui aux PME de l’Union Economique et Monétaires Ouest Africaine (UEMOA) et invités suivants :

▪ Agence de Développement et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (ADEPME), République du Sénégal ;

▪ Maison de l’Entreprise, République du Burkina Faso ;

▪ Maison de l’Entreprise, République du Niger ;

▪ Centre du Secteur Privé (CSP), République du Mali ;

▪ Agence Côte d’Ivoire PME, République de la Côte d’Ivoire ;

▪ Association Bénin PME, République du Bénin ;

▪ Agence Nationale de Promotion et de Garantie de Financement des PME (ANPGF), République du Togo ;

▪ Centre d’Appui aux petites et moyennes entreprises, République de Guinée ;

▪ Agence Nationale de Développement de l’Entrepreneuriat Congolais, République Démocratique du Congo

REAFFIRMONS la nécessité de :

• Consolider les acquis du réseau SAE PME depuis la déclaration de DAKAR de 2012 ;

• Lancer une nouvelle dynamique qui développe les synergies entre les SAE de l’UEMOA pour institutionnaliser le réseau SAE PME ;

• Construire une alliance plus grande pour développer plus de synergie en étendant les activités du réseau SA PME en accord avec toutes SAE africaines désireuses d’y appartenir;

• Elaborer un plan stratégique cohérent afin de renforcer la présence du réseau dans la consultation pour la prise de décision pour le renouveau économique dans l’espace UEMOA, de la CEDEAO et de l’Union Africaine ;

• Conduire des actions efficaces sur la base de décisions intelligentes, innovantes et agiles pour harmoniser des modèles d’intervention au profit des PME africaines;

• Inviter les gouvernements et les institutions sous-régionales à faire des PME, la cible prioritaire pour les interventions en vue de la transformation économique de l’Afrique.

SOMMES RESOLUS à œuvrer sans relâche afin qu’au niveau des communautés économiques:

o les PME deviennent la cheville ouvrière et la raison d’être de toute politique économique ;

o la prise en compte des actions en faveur des PME soit systématique ;

o des lignes budgétaires dédiées représentant un pourcentage raisonnable connu d’avance du budget national soient affectées à l’appui aux PME ;

o les activités du réseau SA PME soient promues et appuyées.

INVITONS INSTAMMENT les pays représentés à s’organiser afin d’accélérer l’institutionnalisation du réseau SA PME par :

▪ la mise en place d’un comité technique présidé par l’ADEPME élargi aux autres membres du Réseau SA PME ;

▪ l’actualisation des textes du réseau ainsi que l’élaboration des outils de bonne gouvernance nécessaires à la bonne marche du réseau ;

▪ la définition de la politique de plaidoyer, d’échanges d’expériences et de l’intelligence au service des affaires dans l’UEMOA ;

▪ la définition d’une politique d’intégration des SA PME des autres espaces économiques africains pour la mise en place d’un réseau africain des SA PME

DONNONS MANDAT au Sénégal, à travers l’ADEPME, de poursuivre l’institutionnalisation du réseau SA PME au sein de l’UEMOA et d’entreprendre les démarches pour le promouvoir au niveau africain dans le cadre de l’Union Africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here