Le président burundais Évariste Ndayishimiye
Le Conseil de l’Union européenne (UE) a annoncé, mardi 8 février dans un communiqué, la levée de ses sanctions budgétaires prises depuis mars 2016 contre le Burundi. Une annonce qui intervient après au moins deux rencontres tenues le 27 janvier et le 2 février 2022 entre les deux parties. « Le Conseil a décidé aujourd’hui d’abroger la décision qu’il avait prise en 2016, par laquelle il imposait la suspension de l’aide financière directe à l’administration ou aux institutions burundaises. L’abrogation de la décision permettra donc à l’UE de reprendre ce type de coopération avec l’administration burundaise », lit-on dans le


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis