Après le record de 3,3 milliards USD établi en septembre 2021, les réserves de change de la RDC ont atteint la barre des 3,5 milliards en décembre. A ce niveau, elles correspondent à plus de 3 mois d’importations de biens et services.

Cette hausse, explique la Banque centrale du Congo (BCC) dans une récente note de conjoncture économique, tient de ses achats de devises sur le marché des changes, de l’encaissement des devises au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) dans le cadre du programme en cours avec le Fonds monétaire international (FMI) ainsi que de l’allocation générale de Droits de tirage spéciaux (DTS) destinés à fournir des devises aux pays qui en avaient besoin sans créer de dette supplémentaire dans le cadre de la lutte contre les effets de la pandémie de Covid-19.

Evolution des réserves de change de la RDC. Source : BCC

La RDC, selon les données disponibles, devait toucher 1,5 milliard USD en termes de DTS alloués par le FMI à l’été dernier. La 4e plus grosse enveloppe sur le continent africain après l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Egypte.

En ce qui concerne la FEC, Kinshasa a bénéficié en décembre d’un décaissement de 212,3 millions USD au titre de la 2e tranche de son programme triennal, après l’approbation de l’accord formel de trois ans qui court jusqu’en juillet 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here