LeadersInstitutions internationalesGhana : lancement officiel du Papss, le système panafricain...

Ghana : lancement officiel du Papss, le système panafricain de paiement

-

Le Système panafricain de paiement et de règlement (Papss), une plateforme destinée à faciliter les paiements transfrontaliers instantanés en monnaie locale entre les pays, a été lancé jeudi 13 janvier à Accra (Ghana). La nouvelle approche permet à un client d’un pays du continent de payer dans sa propre devise, tandis qu’un vendeur d’un autre pays reçoit le paiement lui aussi dans sa propre devise locale.

C’est suite à une phase test effectuée dans la Zone monétaire ouest-africaine (ZMAO) que l’instrument a été lancé commercialement. Une région constituée de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, du Libéria, du Nigeria et de la Sierra Leone.

« Le lancement commercial marque une étape importante dans la connexion transparente des marchés africains. Cela donnera un nouvel élan aux entreprises pour qu’elles se développent plus facilement à travers l’Afrique et permettra probablement au continent d’économiser plus de 5 milliards USD en coûts de transaction chaque année », a déclaré Mike Ogbalu III, PDG de Papss en marge de cet événement virtuel intitulé « Connecter les paiements, accélérer le commerce en Afrique ».

Le PAPSS, une importance capitale pour les entreprises africaines

Les entreprises africaines sont souvent confrontées à des dépenses d’importation et d’exportation élevées, ainsi qu’à des retards de transaction en raison des relations limitées des banques correspondantes, de la disponibilité des devises étrangères et de la capacité ferroviaire des transactions transfrontalières. Avec le Papss, l’Afrique montre que ces problèmes de transactions internationales peuvent être résolus avec une solution moderne commercialement viable.

Les participants n’ont plus besoin de convertir les devises locales en devises échangées grâce aux paiements rapides de la plateforme PAPSS. Les règlements au jour le jour permettent aux banques centrales de réduire leurs avoirs en devises internationales.

La technologie vérifie la conformité, la légalité et les sanctions en temps réel. Le PAPSS a le potentiel de réduire le temps de transaction à quelques secondes, supprimant un obstacle majeur à la croissance du commerce électronique, des services et des marchandises intra-africains.

En rappel, le PAPSS devrait faciliter la coordination entre les banques via un système de compensation sous la coordination d’Afreximbank, principal agent de compensation et fournisseur de garanties de règlement et de facilités de découvert.

Ibrahima jr Dia
Economiste de formation, passionné des questions de développement, suit l'actualité financière africaine au jour le jour. Milite pour une Afrique nouvelle sans frontières et sans préjugés. A lu Marx, Adam Smith et Cheikh Anta Diop et aime échanger sur ces sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X