Avec 5,15 milliards USD gagnés en 2021, le Nigéria a porté ses réserves de change à 40,52 milliards USD au 31 décembre, en hausse annuelle de 14,5% selon les données de la banque centrale (CBN). L’institut d’émission attribue principalement cette hausse à l’euro-obligation de 4 milliards USD émise par le gouvernement en septembre, et qui a vu les réserves dépasser la barre des 41 milliards USD en octobre.

De même, le pays a obtenu 3,35 milliards de dollars de droits de tirage spéciaux émis en août par le Fonds monétaire international (FMI) pour accroître les liquidités dans le monde dans le contexte de crise. Ce montant, qui représente 0,51% des 650 milliards de dollars approuvés par le fonds, a également servi à augmenter les réserves de la première économie d’Afrique.

Peu avant ces deux opérations, à la fin juin 2021, les réserves de change du Nigéria ont atteint leur plus bas niveau depuis plus de 3 ans, passant de 35,37 milliards USD enregistrés au 31 décembre 2020 à 33,32 milliards au 30 juin 2021. Une contre-performance essentiellement due à la baisse des bénéfices du pétrole brut du Nigeria malgré les tendances haussières du marché mondial du pétrole brut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here