La Haute commission électorale libyenne a proposé ce mercredi, de reporter l’élection présidentielle au 24 janvier 2022. La tenir à la date du 24 décembre initialement prévue est « impossible », selon la commission du parlement qui s’est prononcée un peu plus tôt sur le sujet.

« Après concertation avec le parlement, la Haute commission électorale propose le report du premier tour de l’élection au 24 janvier 2022. Le parlement se chargera d’adopter les mesures nécessaires afin de lever les entraves au processus électoral », a indiqué l’Autorité électorale dans un communiqué.

« La phase des recours et appels a constitué un tournant dangereux pour le processus électoral. Elle a en fait été le point où se sont arrêtés tous les efforts visant à faire aboutir cette échéance historique pour des considérations hors du contrôle de ceux qui sont en charge du processus », explique la même source.  Qui appelle le parlement à œuvrer pour lever les obstacles qui entravent la tenue du scrutin.

Peu avant cette sortie, c’est le président de la commission parlementaire, Al-Hadi al-Sghayer, qui, dans un rapport adressé au chef du Parlement, balisait déjà la voie. « Après avoir consulté les rapports techniques, judiciaires et sécuritaires, nous vous informons de l’impossibilité de tenir l’élection à la date du 24 décembre 2021 prévue par la loi électorale », a-t-il indiqué, sans avancer de nouvelle date.

Ces élections portent l’espoir de la fin d’une crise politique née depuis 2011 suite au décès de Mouammar Kadhafi. Parmi les candidats figurent son fils cadet, Seif al-Islam, le maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est, et le premier ministre actuel Abdelhamid Dbeibah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here