Par ABASHI SHAMAMBA Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a conclu la consultation le 19 novembre dernier en Algérie au titre de l’article IV. Les experts du Fonds relèvent que l’économie algérienne devrait traverser une longue convalescence à la différence de celle du Maroc. S’ils saluent le processus d’assainissement budgétaire par la réforme de la politique des subventions, ils émettent des critiques à peine voilées sur le recours à la planche à billets. Après une contraction de 4,9 % en 2020, le PIB réel a augmenté de 2,3 % en glissement annuel au 1er trimestre 2021, sous l’effet d’un rebond


Ce contenu est réservé aux membres Premium du site. Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.
 

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis