SecteursAgricultureCameroun : la banque des PME conforte son portefeuille...

Cameroun : la banque des PME conforte son portefeuille sur le financement des activités agricoles

-

Le financement de l’agriculture et des activités connexes bénéficiera d’un accompagnement spécifique de la Banque camerounaise des PME (BC-PME) qui, en partenariat avec l’Agence de promotion des PME (APME), a annoncé l’ouverture d’un guichet agricole dédié offrant des facilités de crédit bancaire aux entreprises évoluant dans ce secteur de production.

Parmi les produits éligibles à ce mécanisme de financement, figurent  les Sociétés de cautionnement mutuel (SCM) dont l’objectif primordial est d’offrir aux banques une garantie permettant aux PME d’obtenir des crédits à des conditions avantageuses. Un mécanisme, indique-t-on, qui pourrait optimiser les crédits bancaires aux PME tant ces dernières éprouvent d’énormes difficultés pour accéder au crédit bancaire, faute de présenter suffisamment des garanties de remboursement.

« Nous avons engagé un processus dans le cadre du programme de transformation des produits agro-alimentaires, pour la création d’un guichet agricole au sein de la Banque camerounaise des PME. Nous avons commencé ce processus par des études, pour identifier un certain nombre de produits financiers », a confié Jean Marie Louis Badga, le directeur général de l’APME.

Le montant de l’enveloppe destiné à ce guichet spécialisé n’a pas été communiqué, le temps de le boucler définitivement. Déjà en 2020, la BCPME a ouvert un guichet spécifique de 200 millions de FCFA pour l’encadrement et l’accompagnement des activités du secteur agricole pour la mise en place du projet de Transformation et de valorisation des produits agricoles et agroalimentaire (TRANSFAGRI). Cinq filières avaient été choisies dont les céréales, avec un accent sur le blé, le maïs, le sorgho, le riz, le mil, les haricots et le soja. Les autres filières étant le palmier à huile, l’ananas, l’aviculture et la pisciculture.

Dotée d’un capital social de 10 milliards de FCFA, la BCPME fait face à des difficultés opérationnelles, sa restructuration ayant d’ailleurs fait l’objet d’une recommandation du Fonds monétaire international (FMI), suite à un déficit de 3 milliards de FCFA enregistré au cours des derniers exercices. Toutefois, en l’absence d’une Banque agricole dédiée, suite à la liquidation du Fonds national de développement rural (FONADER) et du Crédit agricole du Cameroun (CAC) et de l’inopérationnalité de la Cameroon agriculture financial rural corporation (CAFRUC), la Banque des PME entend combler un vide, car d’après des experts, les besoins de financement dans ce secteur sont particulièrement importants.

Achille Mbog Pibasso
Achille Mbog Pibasso, Directeur de rédaction de Financial Afrik, est diplômé en journalisme et en communication d’entreprise. Particulièrement intéressé par l’économie et la finance, c’est également un féru des sujets  politiques. Son expérience d’agencier lui permet de traiter de tous les sujets d’actualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X