Maroc: le Roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

2
Par Khalid Cherkaoui Semmouni, Professeur de sciences politiques.

Dans son 22e discours prononcé à l’occasion de la Fête du trône, Sa Majesté le Roi Mohammed VI souhaite faire entrer le Maroc dans une nouvelle étape. Au niveau intérieur, par la mise en place d’un  » pacte national de développement « , tout en continuant le combat contre la pandémie COVID-19. Au niveau extérieur, par une approche de proximité avec l’Algérie.

un combat continu contre la pandémie COVID-19

Alors que le Royaume poursuit son combat contre la propagation du Covid-19, le Roi n’a pas manqué de relever la complexité du contexte, qui a imposé l’adoption mesures difficiles.

La pandémie COVID-19 a laissé un impact négatif par sur les projets et les activités économiques et sur la situation matérielle et sociale de nombreux citoyens, ce qui a suscité , d’après le Souverain , la mise en place d’un Fonds spécial et plan ambitieux de relance économique, destiné à soutenir les petites et les moyennes entreprises touchées par la crise, à travers la création d’un Fonds Mohammed VI pour l’Investissement dont l’objectif est de faire redémarrer les activités productives, d’accompagner et financer les différents projets d’investissement.

Dans le même sens, Sa majesté a félicité la campagne nationale de vaccination, en tant que composante essentielle de la sécurité stratégique du pays, en plus du projet important concernant la fabrication de vaccins, de médicaments et de matériel médical, indispensables pour le Maroc.

Néanmoins, rappelons que la pandémie subsiste et que la crise n’est pas encore terminée. C’est la raison pour laquelle nous devons tous rester vigilants, en nous attachant constamment au respect des consignes édictées par les autorités publiques.

A l’occasion ; Mohammed VI a renouvelé sa considération à tous les acteurs du secteur sanitaire, public, privé et militaire, ainsi qu’aux forces de sécurité et aux pouvoirs publics pour leur sens élevé des responsabilités et leur dévouement dans la lutte menée contre la pandémie de COVID 19 : ceux qui étaient en première ligne dans la lutte contre la pandémie. Personnels de santé civils et militaires, Forces armées royales, Gendarmerie royale, agents et auxiliaires d’autorité, Sûreté nationale, Forces auxiliaires, Protection civile , travaillant avec  prise de conscience, discipline et responsabilité .

Un Pacte national pour le développement

Créée il y deux ans par le Roi Mohammed VI, la Commission spéciale sur le modèle de développement a présenté ses travaux. Sa Majesté a accordé une grande place à ces travaux dans son discours , estimant  que la mise en œuvre relève d’une responsabilité nationale nécessitant la mobilisation des potentialités de la Nation et l’implication de toutes ses compétences.

Dans ce cadre , le Souverain a mis le point sur le Pacte national pour le développement en tant que cadre de référence pour définir les principes et les priorités du pays en matière de développement à l’avenir.

Rappelons que ce pacte proposé par la CSMD et validée par le Souverain va engager  les acteurs du développement : partis politiques, institutions constitutionnelles, secteur privé, collectivités territoriales etc.

Une main tendue à l’Algérie

Le souverain réaffirme sa proximité nouvelle avec son voisin algérien, en renouvelant son engagement sincère à garder la main tendue pour œuvrer de concert et sans conditions à l’établissement de relations bilatérales fondées sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage et que les frontières soient et demeurent ouvertes.

Sa Majesté est très conscient des liens de fraternité et de bon voisinage qui unissent depuis toujours les deux peuples frères, de plus , le destin commun des deux pays. Toute instabilité dans l’un des deux pays influe automatiquement sur l’autre. En outre , la sécurité et la stabilité de l’Algérie sont des priorités pour la politique étrangère marocaine.

C’est pour cela,le Souverain a rassuré , dans son discours, le voisin de l’Est de n’avoir rien à craindre de la malveillance de la part du Maroc qui n’est nullement un danger ou une menace pour l’Algérie.

2 Commentaires

  1. Le problème n’est pas le peuple algériens mais les vieux généraux qui sont encore dans la guerre froide Bloque OTAN contre le Bloque soviétique.
    Les généraux algériens leurs cerveaux n’a pas été mit à jour pour entrer aux 21ème siècles.

  2. La main tendu et les téléphones sur écoutes ! Le roi du Maroc ne dupe personne avec son discours mieleux.
    Les Algériens ne confondent pas leur Etat et leur régime et savent régler leurs problèmes internes entre eux tout en faisant corps contre toute tentative de déstabilisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here