SecteursFintech & TélécomUn consortium comprenant CDC Group, DEG et Proparco prend...

Un consortium comprenant CDC Group, DEG et Proparco prend une participation dans Africa Mobile Networks

-

Un consortium dirigé par Metier, un gestionnaire de fonds de capital-investissement africain indépendant, a annoncé  mardi 20 juillet avoir investi au total 39,5 millions USD dans Africa Mobile Networks Ltd (« AMN »). La transaction lui permet de détenir une participation minoritaire significative dans le capital du groupe basé au Royaume-Uni et qui dispose de filiales dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne.

Le consortium comprend le britannique CDC Group, l’allemand DEG, le français Proparco, la division Equity de la Mauritius Commercial Bank et d’autres institutions financières et gestionnaires de placements de premier plan.

 « Travailler avec des investisseurs aussi importants permet à AMN de faire un grand pas en avant dans la construction de plusieurs dizaines de milliers de tours à travers la majeure partie de l’Afrique subsaharienne pour connecter et autonomiser des centaines de millions d’Africains qui sont aujourd’hui privés de leurs droits » , a déclaré Michael Darcy, PDG d’AMN.

Le produit de la nouvelle participation de croissance du consortium, indique-t-on, sera utilisé pour financer les activités d’AMN du niveau actuel d’environ 2.000 tours dans 10 pays à plus de 5.000 tours dans plus de 15 pays d’ici à la fin de 2023.

D’après Damien Braud, directeur général de Proparco, investir dans les télécommunications et les infrastructures numériques est essentiel « si nous voulons exploiter le potentiel de la quatrième révolution industrielle pour créer des emplois et soutenir le développement durable en Afrique ».

AMN construit et exploite des stations de base de réseau mobile en partenariat avec des opérateurs de réseau mobile agréés de niveau 1 tels que MTN, Orange et Vodafone pour étendre leur couverture rurale. La structure exploite actuellement environ 2.000 stations de base de réseau mobile dans des villes et villages ruraux de 10 pays, desservant environ 7 millions de personnes qui n’étaient auparavant pas connectées et traitant 1,2 milliard d’appels téléphoniques par an.

Ibrahima jr Dia
Economiste de formation, passionné des questions de développement, suit l'actualité financière africaine au jour le jour. Milite pour une Afrique nouvelle sans frontières et sans préjugés. A lu Marx, Adam Smith et Cheikh Anta Diop et aime échanger sur ces sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X