Kenya : 624 banques numériques interdites de partage de données

0

La Banque centrale du Kenya (CBK) a  annoncé  vendredi 28 mai, avoir  interdit   624 prêteurs numériques et fournisseurs de crédit uniquement de partager les données de leurs clients avec  les bureaux de référence de crédit (CRB). Ces informations concernent les paiements de prêts et les défauts de paiement de l’année dernière. La décision fait suite à une plainte déposée par les clients  qui réclament une protection de leurs données personnelles.

De nouvelles données montrent que le Kenya avait 1994 fournisseurs de données tiers autorisés à partager les défauts de paiement et les paiements des emprunteurs avec les CRB. Ce qui correspond  à une baisse de 23,8% par rapport à 2618 entreprises agréées l’année précédente.

Le régulateur bancaire a attribué la chute à l’interdiction, qui faisait suite au tollé suscité par une utilisation abusive généralisée du mécanisme d’échange d’informations sur le crédit (CIS).

Les CRB sont autorisés à contacter des tiers, y compris des prêteurs numériques, pour obtenir des informations sur les paiements de prêts et les défauts de paiement pour un partage ultérieur avec les banques, les institutions de microfinance et les saccos.

«La baisse du nombre fait suite au retrait de la CBK le 14 avril 2020 de 491 approbations accordées à des prêteurs numériques (mobiles) et de crédit uniquement non réglementés en tant que fournisseurs d’informations de crédit tiers aux CRB», indique le régulateur bancaire dans son rapport annuel sur la supervision de 2020.

La décision de la CBK intervient dans un contexte très difficile de coronavirus où les défauts de paiements ne cessent d’augmenter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here