LeadersInstitutions internationalesLa Guinée devient le troisième pays africain à signer...

La Guinée devient le troisième pays africain à signer l’accord portant création du FEDA

-

Après le Rwanda  en novembre 2020 et la Mauritanie en janvier 2021, la Guinée devient la troisième nation d’Afrique à signer l’accord portant création du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA), une entité filiale de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank). L’accord d’établissement a été signé le 31 mars par le ministre des Affaires étrangères, Ibrahima Khalil Kaba, au nom de la République de Guinée.

Dans un communiqué publié lundi 17 mai, Afreximbank a indiqué que pour finaliser le processus de création juridique du FEDA, deux États membres  doivent signer et ratifier l’accord. La signature de l’accord par la Guinée, souligne-t-elle,  est une étape très importante dans la mesure où elle accélère l’achèvement des procédures de création juridique.

« Afreximbank se réjouit grandement de la signature de l’Accord portant création du FEDA par la République de Guinée, marquant ainsi une nouvelle étape importante dans le processus de mise en place du FEDA. Cela fournit l’élan nécessaire au soutien de l’établissement du FEDA en tant que nouvelle plateforme multilatérale de développement sur le continent », a commenté le professeur Benedict Oramah, président d’Afreximbank et président du conseil d’administration du FEDA.

Pour rappel, le FEDA a été mis en place par Afreximbank pour faciliter les flux d’investissements directs étrangers dans les secteurs du commerce et de l’exportation en Afrique. L’institution veut également combler le déficit de financement par capitaux propres qui s’élève à 110 milliards de dollars US par an dans les domaines du commerce intra-africain et du développement des exportations. Le FEDA vise donc à fournir un financement par capitaux propres aux entreprises opérant dans des industries et des secteurs clés afin d’optimiser de manière considérable la réalisation des priorités de développement d’Afreximbank. Il affiche des objectifs stratégiques en termes de développement du commerce intra-africain et de développement de l’industrialisation et des exportations.

Ibrahima jr Dia
Economiste de formation, passionné des questions de développement, suit l'actualité financière africaine au jour le jour. Milite pour une Afrique nouvelle sans frontières et sans préjugés. A lu Marx, Adam Smith et Cheikh Anta Diop et aime échanger sur ces sujets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X