Cameroun-FMI : les caractéristiques du nouveau programme économique et financier

0
L'immeuble abritant les services centraux du ministère camerounais des Finances.

Le dossier du Cameroun pourrait être examiné le 21 juin 2021 par le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) à l’effet de procéder à la signature d’un nouvel accord triennal 2021-2024 adossé sur la Facilité élargie du crédit (FEC). Le Cameroun entend obtenir un prêt de 350 milliards de FCFA (648 millions de dollars) pour poursuivre l’expansion et la modernisation de son économie.

Les principales caractéristiques du second Programme économique et financier (PEF) en négociation sont la transparence, la protection sociale par le biais des filets sociaux, la dynamisation du secteur privé en vue d’améliorer le climat des affaires. Il est question pour le Cameroun de perfectionner la gouvernance publique et de favoriser un meilleur environnement des affaires en vue de booster la croissance.

Dans la perspective d’obtenir ce nouvel accord, les discussions techniques entre les deux parties se déroulent du 29 avril au 23 mai 2021 par visioconférence en vue de s’accorder sur les grandes lignes de ce programme économique et financier. D’après des sources proches du dossier, au cas où le dossier du Cameroun était approuvé, le second accord sur la FEC devrait être signé en juillet prochain, immédiatement suivi des premiers décaissements obéissant à un calendrier bien établi. 

D’un montant global de 415 milliards de FCFA (768 millions de dollars), le premier programme triennal 2017-2020 était principalement dédié à l’assainissement des finances publiques à travers un accroissement des ressources non pétrolières, la priorisation des dépenses et l’amélioration de la qualité de la dépense publique.

La sixième et dernière revue du PEF sur la FEC en septembre 2020 portant sur la consolidation budgétaire n’a pas atteint les objectifs escomptés, ce qui devrait amener le Cameroun à opérer des réformes souhaitées et rattraper ce retard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here