Mali : L’Etat rembourse 25,200 milliards FCFA de dettes le 20 avril 2021

0

L’Etat du Mali procédera, le 20 avril 2021 au paiement des intérêts annuels et au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé « Etat du Mali 6,50% 2017-2024 » pour un montant de 25,200 milliards de FCFA (37,800 millions d’euros), ont annoncé les responsables de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) basée à Abidjan.

Les intérêts s’élèvent à 5,200 milliards de FCFA et le capital à 20 milliards de FCFA.

Par arrêté en date du 03 mars 2017, le Ministre Malien de l’économie et des finances avait autorisé pour une période de 21 jours, à compter du 23 mars 2017, l’émission par la Direction Nationale du Trésor et la Comptabilité Publique du Mali  sur le marché financier régional de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA), d’Obligations à taux fixe pour un montant nominal indicatif de 100 milliards de FCFA.

Faisant usage de cette autorisation, le Directeur général du trésor et de la comptabilité publique avait procédé à l’émission d’un emprunt obligataire d’un montant nominal de 100 milliards de FCFA représenté par 10 000 000 d’obligations de 10 000 FCFA chacune. La diffusion de ces titres dans le public a eu lieu du 23 mars au 14 avril 2017. A l’issue de cette opération, 100 milliards de FCFA avait été souscrits sur le marché financier de l’UMOA.

A travers cette levée de fonds, les autorités maliennes chercher à mobiliser des ressources en vue d’assurer, le financement d’une partie des investissements prévus au programme national d’investissements au titre de l’année 2017.

L’émetteur avait fixé untaux nominal annuel de 6,50%. Autrement dit, les obligations devraient rapporter un intérêt annuel de 650 FCFA par titre.

Pour assurer le remboursement du capital, l’émetteur avait opté pour l’amortissement annuel en séries égales après deux  ans de différé, à compter de la date de jouissance fixée au 20 avril 2017. Le paiement des intérêts était programmé annuellement pour le 20 avril de chaque année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here