Aurelien Mali, vice-président de Moody’s: "nous pensons que la privation actuelle du droit de vote de l’opposition augmente le risque de troubles sociaux et de manifestations publiques contre le gouvernement"

Le président Patrice Talon est en pole position pour remporter les élections présidentielles tenues le 11 avril, en raison du boycott partiel de l’opposition et de la baisse de la participation qui en résulte. Néanmoins, estime Aurelien Mali, vice-président de Moody’s, “les problèmes de crédit au Bénin demeurent et incluent des tensions politiques et sociales, un revenu par habitant relativement faible et une économie relativement peu diversifiée qui a encore du mal à attirer des investissements directs étrangers importants”.
Notons que la note du Bénin avait été upgradée il y a quelques semaines de B2 à B1.
“Notre vision du crédit du Bénin reflète la petite taille et l’économie relativement peu diversifiée, qui est vulnérable aux chocs externes provenant du Nigeria (B2 négatif) contrebalancés par une longue histoire de stabilité macroéconomique”, écrit l’agence dans une note datée du 9 Mars 2021.

Ces dernières années, la croissance du Bénin s’est accélérée, soutenue par le plan de développement des autorités, le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). L’économie du pays a été affectée par la pandémie de coronavirus et la récession mondiale. Cependant, son potentiel de croissance réel reste robuste, supérieur à 6% à moyen terme, soutenu par la communauté internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here