Henri Aka N’Takpe: le business «made in Africa» version Dubaï

0
Henri Aka N'Takpe

Dubaï est un hub pour le business mondial et l’Afrique n’échappe pas à l’appétit des investisseurs pour les marchés émergents.

Henri Aka N’Takpe, CEO de BWIP Holding, a de la suite dans les idées. Son objectif est de montrer l’excellence des décideurs privés et publics du continent africain à la face du reste du monde avec la « deuxième édition du Dubaï Business Awards » dont sa structure est l’organisatrice. « Auparavant, nous avons organisé 21 événements de promotion de celles et ceux qui apportent un plus à l’émergence de leur pays respectifs», indique le patron de BWIP Holding qui entend maintenir sa vision avec son staff.

Une plateforme d’interconnexion en mode résilience

L’Afrique qui gagne est celle qui distingue ses talents avec éclat. Peu importe qu’ils soient du secteur privé ou public. «Nous avons décidé de travailler avec de nombreux partenaires afin de mettre en valeur les talents et l’engagement des leaders africains», explique Henri Aka N’Takpe. Dubaï Business Awards inclue aussi une plateforme réunissant des entrepreneurs qui veulent investir en Afrique dans plusieurs secteurs. Une cinquantaine d’entrepreneurs du monde entier et particulièrement d’Afrique vont échanger ensemble pour construire des synergies business bien que le contexte actuel soit difficile.

Plusieurs secteurs sont concernés. «Dans le secteur primaire, des acheteurs seront présents pour signer des contrats, pour l’achat de noix de cajou et le sucre», expliquent les organisateurs. Dans l’immobilier, ce sont 7 grands investisseurs s’intéressant à des projets d’au moins 500.000 USD. Et même un investisseur indonésien lorgne sur le continent. Selon nos informations, il souhaiterait installer en Afrique une unité de fabrication d’ampoules pour 50.000 USD.

L’organisation de ce «2e Business Meeting» à Dubaï ne relève pas du hasard. «Les Emiratis restent conscients des grandes opportunités en Afrique et vont investir un minimum de 10 millions USD dans tous les domaines» précise Henri Aka N’Takpe.

Le Moyen-Orient, place stratégique pour les investissements en Afrique ?

Henri Aka N’Takpe, titulaire d’un MBA en Marketing Management, n’est pas né de la dernière pluie. Il faut dire que l’homme d’affaires ivoirien connaît bien les marchés internationaux. «J’ai travaillé avec la société chinoise Fortune + , spécialisée dans le domaine du carrelage et matériel de construction», se rappelle-t-il. Au total, ce sont entre 100 et 150 conteneurs de ce produit qui ont été vendus entre 2010-2014 en Côte d’Ivoire avant d’être recruté par une société de la péninsule arabique en tant que business-déveloper pour l’Afrique.
N’TAKPE Aka Henri s’occupera de vente en Afrique de l’est et de l’Ouest avant de partir au Maroc où il rencontre un autre businessman qui organisait les Maroc Awards. «Je leur ai proposé de le déplacer à Dubaï. Et quelques temps plus tard (le 28 novembre dernier), nous organisions notre première édition dans l’Emirat», conclue notre interlocuteur avec le sourire. Et cela tombe bien car la chance sourit toujours aux audacieux et l’Afrique en a bien besoin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here