Le FMI allège une dette de 22 millions d’euros pour la Guinée

0
Alpha Condé, président de la Guinée

Le Fonds monétaire international (FMI) a procédé au versement de la troisième tranche de l’allègement de la dette au titre du Fonds fiduciaire (ARC) en faveur de 28 des pays les plus vulnérables de la planète pour le paiement de la dette qui arrive à échéance entre le 14 avril et le 15 octobre 2021. La délégation de l’Union européenne, un des principaux donateurs de l’ARC, a annoncé mardi 6 avril une contribution à hauteur de 183 millions de dollars. La Guinée bénéficie à ce titre d’une annulation de son service de la dette d’un montant de près de 22 millions d’euros.

S’élevant à date, à un montant global de 781,1 millions d’USD, la participation de l’Union européenne par le versement des 183 millions USD au fonds fiduciaire a permis de favoriser cette opération d’allègement en faveur de ces 28 pays, leur permettant ainsi de réorienter leurs ressources afin de faire face notamment à la pandémie de la Covid-19 et à la relance économique liée au conséquences de la crise sanitaire mondiale.

Créé en février 2015, au plus fort de la crise sanitaire Ébola, il s’agissait au départ du fonds fiduciaire d’allégement de la dette après catastrophe (fonds fiduciaire ADAC) avant que le FMI ne décide d’élargir son champ d’action aux situations d’urgence sanitaires, en fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC). En mars 2020, suite à la pandémie de Covid-19, le fonds fiduciaire ARC a pris une nouvelle dimension, en participant aux efforts internationaux d’allégement de la dette en complétant les financements des bailleurs de fonds et les prêts concessionnels offerts par le FMI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here