MFS Africa à la conquête du marché du mobile money en Afrique

0
Dare Okoudjou, fondateur et PDG de MFS Africa

Après avoir obtenu le feu vert de l’Autorité tanzanienne pour sa dernière opération d’acquisition (Beyonic en 2020), la fintech panafricaine MFS Africa compte aller à l’assaut du marché africain du mobile money. La structur annonce qu’elle procède prochainement à de nouvelles acquisitions pour renforcer son réseau.

Selon les responsables de la société, MFS Africa va bientôt annoncer un portefeuille d’investissement en Afrique de l’est. La compagnie va également renforcer sa présence au Cameroun, au Gabon, au Tchad, en Centrafrique, au Rwanda, en Ouganda et au Kenya.

La fintech panafricaine a récemment annoncé que ses solutions de paiement atteignent désormais plus de 320 millions de portefeuilles d’argent mobile. Ce qui lui permet d’avoir une gamme de banques, opérateurs de télécommunications, opérateurs de transfert d’argent et autres institutions financières. Ce qui sera également une interopérabilité à grande échelle en Afrique via un point d’intégration unique.

Pour le PDG et fondateur de MFS Africa, Dare Okoudjou, l’heure est venue pour que l’Afrique s’offre les nouvelles opportunités du numérique pour asseoir son développement. Le responsable est convaincu que sa structure va, dans les années à venir, participer pleinement à l’essor du numérique en Afrique.

« Nous sommes maintenant en mesure d’en faire une réalité pour plus de 320 millions de comptes en Afrique. Cela signifie qu’une entreprise de technologie au Libéria peut désormais viser un marché 64 fois plus grand que son marché national, ce qui souligne l’impact économique positif que la création de nouvelles voies financières peut créer », a-t-il commenté.

Présente dans plusieurs pays africains, MFS Africa est une fintech panafricaine de premier plan qui a construit et opère le plus grand hub de paiements numériques du continent. Le MFS Hub est connecté à plus de 170 millions de portefeuilles mobiles en Afrique subsaharienne, offrant une portée inégalée aux fournisseurs de services financiers. Selon le rapport sur l’état de l’industrie 2021 sur l’argent mobile publié par la GSMA (l’association internationale représentant les intérêts de plus de 750 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile de 220 pays du monde), MFS Afrique couvre actuellement 60% de tous les portefeuilles d’argent mobile dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here