Mali : le Conseil national de la transition adopte le projet de loi de finances rectifiée 2020

0
Alousséni Sanou, ministre de l'Économie et des Finances du Mali

Au Mali, le projet de loi portant rectification de l’ordonnance du 4 septembre 2020 modifiant la loi n°2019-070 du 24 décembre 2019 portant loi de finances pour l’exercice 2020 a été adopté par le Comité National de Transition (CNT) lors d’une séance plénière tenue le 25 février 2021. Il a été présenté par le Ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou.

L’équilibre budgétaire et financier a été modifié par l’ajustement des prévisions des ressources et des charges de l’Etat, à savoir la diminution nette des recettes budgétaires de 74,201 milliards de FCFA (résultant des recettes nouvelles de 225,379 milliards de FCFA et d’une diminution des prévisions existantes de 299,580 milliards de FCFA), l’augmentation nette des ressources de trésorerie de 146,049 milliards de FCFA (résultant des ressources nouvelles de 228,249 milliards de FCFA et de la diminution des prévisions existantes de 82,200 milliards de FCFA), l’augmentation nette des dépenses budgétaires de 222,408 milliards de FCFA (résultant des dépenses additionnelles de 372,408 milliards de FCFA et de la diminution des prévisions existantes de 150,000 milliards de FCFA), et la diminution des charges de trésorerie de 15,630 milliards de FCFA.

Ainsi, les recettes budgétaires de la loi de finances rectificative de 2020 ont été arrêtées à 2 107,627 milliards de FCFA contre 2 181,828 milliards de FCFA prévus dans la Loi de Finances initiale, tandis que les dépenses se chiffrent désormais à 2 826,976 milliards de FCFA contre 2 604,568 milliards de FCFA dans la loi de finances initiale, soit une augmentation de 222,408 milliards de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here