Côte d’Ivoire : la hausse des taxes pousse des PME vers l’informel (FIPME)

0
Dr Boguifo Joseph, directeur général de la FIPME

Préoccupées par la question de la fiscalité, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) de Côte d’Ivoire ont encore exprimé des inquiétudes lundi 25 janvier, lors de la présentation de l’annexe fiscale 2021, au siège de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises de Côte d’Ivoire (FIPME) à Abidjan.

Entrée en vigueur depuis le 8 janvier, cette annexe fiscale qui comporte 33 mesures, semble ne pas favoriser les entreprises, selon Dr Boguifo Joseph, directeur général de la Fipme. « On a l’impression que les choses ne vont pas dans notre sens avec les taxes assez élevées », a-t-il déploré. Avant d’ajouter que cette problématique explique en partie pourquoi certaines PME restent désespérément dans l’informel.

En effet, dans la nouvelle loi des finances, deux nouveaux régimes ont été créés (le régime de l’entreprenant et le régime micro-entreprise) avec chacun une nouvelle méthode d’imposition. En su, c’est désormais le pourcentage du chiffre d’affaires qui est réclamé à l’entreprise en termes d’impôts.

« L’annexe fiscale 2021 comporte donc des dispositions qui suppriment certaines exonérations notamment en matière de taxe sur la valeur ajoutée, d’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux et de contribution des patentes », explique Annick Soko, directrice du département fiscal du Cabinet Mondon International.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here