Afrique du Sud : African Bank perd environ 1,7 million USD au 3e trimestre 2020

0

La banque sud-africaine African Bank a publié, mardi 26 janvier, ses résultats financiers pour l’exercice clos en septembre 2020. L’établissement a enregistré une perte nette de 27 millions de rands (1,7 million USD), contre un bénéfice de 1,2 milliards de rands (78,9 millions USD) précédemment.

Cette contre-performance est due aux effets dévastateurs du coronavirus, entraînant des dépréciations de crédit plus élevées et une réduction des revenus d’assurance. Cependant, la banque a annoncé une amélioration de ses bénéfices de 84 millions de rands (5,5 millions USD) au cours de la période allant du mois d’avril à septembre. Une performance liée à la diminution du risque, de la réduction des coûts d’exploitation et des intérêts nets.

Si l’on se fie au rapport financier, le chiffre d’affaires net total, y compris les revenus d’assurance, a diminué de 9% à 6,1 milliards de rands (401,1 millions de dollars) contre 6,7 milliards de rands (440,6 millions de dollars) pour l’exercice clos en septembre 2019. Le rendement des capitaux propres (RoE) et le nombre total de clients sont passés respectivement de 0,3% et 1,35 million.

Commentant ce rapport financier, la directrice générale sortante, Basani Maluleke, a indiqué que l’entreprise a adopté une bonne stratégie d’action. Mais malheureusement, souligne-t-elle, les indicateurs n’ont pas résisté à la Covid-19.

Transformation numérique

« Nous sommes toutefois encouragés par la période allant d’avril à septembre, qui a signalé des signes de réduction des risques, d’amélioration des bénéfices et une augmentation régulière de l’utilisation de MyWORLD », a rajouté la responsable.

Ce produit transactionnel marque la transformation numérique de la banque de détail. La solution a permis aux clients de détenir une large gamme de produits diversifiés.

Au cœur de sa stratégie de crédit, MyWORLD est considéré comme une solution clé pour la banque. D’après les statistiques, plus de 368.000 comptes ont été ouverts depuis le lancement du produit en mai 2019.

Au cours de l’exercice actuel, la banque a indiqué qu’elle a traité quelque 8,9 millions de transactions d’une valeur de 8,9 milliards de rands (585,3 millions de dollars).

Poursuite des mesures conservatrices d’octroi de crédits

African Bank a déclaré que la direction a pris des mesures proactives pour resserrer divers critères d’octroi de crédits en septembre 2019. À cela s’ajoutent  de nouvelles mesures de resserrement prises en avril et août 2020 en raison de la pandémie.

Le principal résultat a été une réduction des décaissements, ce qui a entraîné une baisse de 37% à 6,8 milliards de rands (447,2 millions USD), contre 10,8 milliards de rands (710,2 millions USD) l’année précédente.

La banque continue de se concentrer sur les clients à faible risque, qui représentent 87% des prêts consentis au cours de l’année. Les prêts non performants ont augmenté à 41% (FY19: 35,2%) en raison de l’économie défavorable et des effets du blocage de Covid-19.

Pour l’avenir, le groupe a déclaré qu’il continuerait à «pérenniser» l’organisation de telle sorte que l’entreprise soit en concurrence dans le paysage des technologies financières et bancaires. Elle sera également en compétition en termes de valeur fournie, d’offres à bas prix et d’innovation numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here