Togo : Accroissement fulgurant de la balance des paiements en 2019

0

La balance des paiements du Togo a connu un accroissement fulgurant de 153,143 milliards de FCFA (229,714 millions d’euros) au terme de l’année 2019 comparé à 2018, selon les données établies par le Comité de la balance des paiements validées par la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Cette balance des paiements est ainsi passée d’un excédent de 17,007 milliards de FCFA en 2018 à un autre de 170,150 milliards de FCFA. « Cette évolution résulte principalement des améliorations de 70,190 milliards du solde du compte des transactions courantes et de 88,904 milliards des flux nets au titre du compte financier, atténuées par la baisse de 5,849 milliards du solde du compte de capital ».

La forte progression de la balance des paiements intervient dans un contexte national marqué, entre autres, par la poursuite du programme économique et financier conclu avec le FMI, sur la période 2017-2019, ainsi que la mise en œuvre  des réformes structurelles et des projets d’aménagement routier. Le taux de croissance du PIB réel se chiffrerait toutefois à 5,5% en 2019, contre 5,0% en 2018.

Le solde du compte des transactions courantes est passé de -102,675 milliards de FCFA en 2018 à -32.485 milliards de FCFA en 2019, du fait de l’accroissement de 69.224 milliards de FCFA de l’excédent du compte du revenu secondaire. Le déficit courant, hors dons publics, rapporté au PIB s’est établi à 2,2% en 2019, contre 3,4% en 2018.

Quant au compte de capital, a dégagé un solde excédentaire de 169,884 milliards de FCFA, contre 175,733 milliards de FCFA en 2018, en baisse de 3,3%, en liaison avec le repli des dons-projets reçus par l’Administration publique au cours de l’année sous revue. « Ainsi, souligne le Comité de la balance des paiements, les échanges avec l’extérieur se sont soldés en 2019 par un excédent de financement de 137,399 milliards de FCFA, après un excédent de 73,058 milliards de FCFA  enregistré l’année précédente ».

Le compte financier a enregistré en 2019 des entrées nettes de capitaux à hauteur de 29,873 milliards de FCFA, contre des sorties nettes de 59,031 milliards de FCFA  en 2018, en ligne principalement avec l’évolution des investissements directs.

Les transactions extérieures se sont soldées, durant la période sous revue, par une hausse des créances nettes des institutions de dépôt sur les non-résidents de 170,150 milliards de FCFA, en relation avec l’augmentation de 182,165 milliards de FCFA  des créances nettes de la Banque Centrale, atténuée par le repli de 12,015 milliards de FCFA  de celles des autres institutions de dépôt sur les non-résidents.

S’agissant de la position extérieure globale nette, elle a enregistré un accroissement de 142,111 milliards de FCFA  avec un solde net de -499,303 milliards de FCFA  au titre de l’année 2019, contre -641,414 milliards de FCFA un an plus tôt, suite à une augmentation des avoirs plus prononcée que celle des engagements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here