Pyramide de Ponzi : comprendre cette vieille escroquerie qui prend de l’ampleur aussi en Afrique

0

Par Doussou Komara Massandouno, juriste spécialisée en Droit bancaire et financier, certifiée CAMS.


Une des formes d’escroquerie les plus connues est le schéma pyramidal, aussi appelé «Pyramide de Ponzi». Il s’agit d’un montage financier frauduleux, qui a emprunté son nom à Charles Ponzi, grand escroc d’origine italienne qui a émigré aux Etats-Unis au début des années 1900. Ponzi est devenu tristement célèbre en mettant en place à grande échelle ce type d’arnaque dans les années 1920 à Boston (USA), faisant des milliers de victimes. Plus tard, en 2008, ce même schéma d’escroquerie financière a encore défrayé la chronique avec l’affaire du fonds d’investissement Bernard Madoff, qui a fait perdre près de 65 milliards de dollars à ses investisseurs, méritant ainsi son qualificatif «d’escroquerie du siècle». Parmi les nombreuses victimes dans le monde entier figuraient des petits investisseurs, des gros fonds spéculatifs américains («hedge funds»), ainsi que de nombreux grands noms de la finance internationale tels que HSBC (Royaume Uni), Santander (Espagne), BNP Paribas et Natixis (France).

Le système en lui-même est très simple, pour ne pas dire basique, et l’image de la pyramide est parfaite pour la comprendre. Le promoteur ou initiateur, est le sommet de la pyramide. Il demande à ses ‘’investisseurs’’ de placer leur argent dans son projet ou sa société, en promettant un rendement garanti très élevé, et très rapide ! Souvent les taux de rendement sont supérieurs à 20%, avec des paiements mensuels ou quotidiens garantis. Il demande ensuite à chaque personne déjà convaincue, de parler de l’investissement à d’autres personnes pour les convaincre d’investir à leur tour. Les groupes successifs d’investisseurs représentent la pyramide, de plus en plus large vers le bas. Dans les faits, aucun investissement générateur de revenus n’est effectué : pour créer et maintenir l’illusion de rentabilité, c’est l’argent des derniers entrants qui est redistribué aux précédents, après que le promoteur a ponctionné sa part. Vous l’aurez compris, la seule et réelle activité du système pyramidal, c’est de trouver en permanence de nouveaux «investisseurs», pour redistribuer leur argent au précédents, et ainsi de suite. Une autre image simpliste est de dire qu’on déshabille Paul pour habiller Pierre. Tant que les « investisseurs » reçoivent de l’argent, leur confiance est renforcée, les encourageant non seulement à convaincre de nouveaux investisseurs, mais aussi à verser encore plus d’argent : un véritable cercle vicieux qui donne une apparence de solidité financière à toute la structure. Là où ça se gâte, c’est quand plusieurs investisseurs décident de récupérer leur mise de fond, ou lorsqu’il n’y a plus assez de nouveaux investisseurs pour injecter des fonds dans le système : la pyramide se fragilise et s’écroule, faisant perdre tous leurs dépôts aux investisseurs, mais surtout les derniers entrants qui n’auront pas eu le temps de toucher leurs ‘’intérêts’’ ! Entre temps, l’initiateur se sera enrichi de façon spectaculaire, ainsi que les premiers investisseurs.

Malheureusement, les arnaques pyramidales sont toujours d’actualité, et continuent à faire de très nombreuses victimes partout dans le monde, et de plus en plus en Afrique. Les escrocs profitent du manque d’accès des investisseurs à des marchés règlementés, l’absence de législation stricte interdisant les ventes pyramidales et les traditions qui veulent que la confiance aveugle soit une attitude normale dans le cercle familial ou amical. Les «modèles d’affaires» évoqués pour escroquer leurs victimes aussi sont adaptés aux réalités locales : investissement dans une plantation agricole, importation de denrées, exportation de pierres précieuses, etc. Dans tous les cas, on proposera à la victime un modèle d’affaire qui lui est inconnu !

Pour reconnaitre rapidement un système pyramidal et ne pas tomber dans le piège, voici 5 signes qui ne trompent (presque) jamais !

  1. Des taux de rendement très élevés, avec des promesses de paiements garantis : Fiez-vous à votre instinct ici. En matière d’investissement, comme pour beaucoup d’autres décisions importantes, quand c’est trop beau pour être vrai, c’est que c’est probablement faux ! Des rendements trop élevés devraient vous rendre suspicieux, au moins sur la véracité de l’investissement, au pire sur sa légitimité. Si quelqu’un vous promet de doubler votre investissement en quelques mois, demandez-vous alors pourquoi il ferait cela pour vous ? Pourquoi a-t-il besoin de votre argent ?
  2. Un investissement présenté comme étant sans aucun risque ! Aucun investissement n’est sans aucun risque. Et le taux de rendement est toujours proportionnel au risque encouru, c’est une règle de base. Cette promesse de garantie, couplée avec le point 1 ci-dessus, sont des signes qui devraient suffire à faire fuir tout investisseur averti. La seule garantie ici, c’est que votre interlocuteur est en train d’essayer de vous berner ! Souvent, pour vous convaincre, on vous parlera d’un modèle de business qui est secret et très peu connu du grand public, et vous serez incité à agir très vite pour ne pas rater cette chance qui vous est offerte. Sachez dire NON face à tant de pression et de mystère !
  3. L’obligation de payer un droit d’entrée dans le « système », avec l’obligation de convaincre de nouveaux « investisseurs » à vous rejoindre… qui doivent aussi verser les mêmes montants…puis recruter aussi d’autres « investisseurs ». C’est une des principales caractéristiques des systèmes pyramidaux qui ne trompe pas. Chaque membre devient en réalité un moteur du système, non seulement en y mettant son argent, mais aussi en convaincant d’autres d’en faire autant ! Sans cela, le système ne peut exister. Cet aspect est surtout utilisé dans les ventes pyramidales, dans lesquelles les « membres » deviennent des « parrains » qui doivent vendre des produits à leur réseau, avec l’obligation de recruter des « filleuls » qui devront remplir les mêmes obligations, afin de toucher leur rémunération. Certaines législations interdisent formellement ce type de procédé de vente dit “de la boule de neige », comme c’est le cas par exemple en France, aux USA et au Canada.
  4. Un modèle de business complexe, trop vague ou trop flou ! Si vous ne pouvez pas comprendre comment votre argent sera investi, alors vous ne devez pas investir votre argent dans ce véhicule financier, peu importe le type d’activité que c’est. Comme on le dit si bien, le diable se cache dans les détails, alors renseignez-vous bien sur le modèle d’affaire, un historique et des preuves officielles vérifiables…ou gardez vos économies durement gagnées loin de ce mystère financier ! Une autre astuce est de vous présenter un modèle d’investissement qui parait extrêmement simpliste, mais que vous n’avez aucun moyen de vérifier. En réalité, vous êtes convaincus non pas par le modèle d’affaire, mais uniquement par votre confiance, ou crédulité, en une personne qui en abuse intentionnellement (si c’est l’initiateur) ou pas (s’il s’agit juste d’une des victimes).
  5. Enfin, à supposer que vous êtes déjà dans le système…Les difficultés à récupérer votre mise initiale après les premiers versements « d’intérêts », avec souvent des incitations à toujours vous demander d’investir d’avantage, pour obtenir des intérêts encore plus juteux. La raison est simple : le système ne marche que si de plus en plus d’argent rentre, car les « rémunérations » des uns ne sont financés que par les mises de fonds des nouveaux entrants. En réalité donc, votre mise initiale n’existe déjà plus, car elle a servi à payer ceux qui se sont faits dupés avant vous.

Les points ci-dessus sont juste des exemples qui devraient vous rendre plus suspicieux, pour éviter de tomber dans une arnaque qui pourrait vous faire perdre énormément d’argent. Ces arnaques sont aussi très nombreuses sur Internet, avec de nombreuses offres de ventes pyramidales d’investissements, souvent dans des produits qui sont soi-disant en développement, ou encore dans les nouvelles monnaies virtuelles. Dites-vous qu’il n’y pas de raccourci pour devenir riche, cela vous permettra d’être alerte pour éviter de nombreux pièges. Dans le doute, il est souvent préférable de manquer (peut-être) une opportunité que risquer de perdre (trop) gros !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here