A la UneAlassane Ouattara aux ivoiriens lors du nouvel an: "votre...

Alassane Ouattara aux ivoiriens lors du nouvel an: « votre revenu par habitant est le plus haut de la CEDEAO »

-

A l’occasion de son discours du nouvel an, prononcé le 31 décembre 2020 à 2O heures GMT, le président Alassane Ouattara a rappelé que le revenu par habitant de la Côte d’Ivoire a doublé, passant de 1213 dollars par habitant en 2010 à plus de 2 286 dollars en 2019, soit le niveau le plus élevé des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

De même, le taux de pauvreté est passé de 55% en 2011 à 39,4% en 2018. Ce taux devrait se situer à 35% en 2020. « Nous venons de loin. Nous avons fait du chemin depuis 2011. Je sais que les défis sont encore nombreux. Nous voulons aller encore plus loin et plus vite pour chaque ivoirienne et chaque ivoirien », déclare Alassane Ouattara appelant les ivoiriens à multiplier les initiatives visant à rassembler tous les ivoiriens dans la paix pour construire une nation où il fait bon vivre.

Confrontée à la pandémie Covid-19 depuis mars 2020, la Côte d’Ivoire a mis en place un plan de riposte avec, aujourd’hui, des résultats encourageants illustrés par un taux de létalité de 0,61%, l’un des plus faibles au monde. « Cette pandémie a bouleversé nos vies », relève le président Ouattara rappelant la mise en place d’un plan de riposte sanitaire d’urgence d’une valeur de 95,8 milliards de FCFA dès le début de la pandémie. Ce plan comprend plusieurs volets dont la prévention, avec l’acquisition de 240 millions d’unités de masques dont 180 millions distribués gratuitement au personnel soignant et aux populations.

En outre, des infrastructures adéquates ont été mises en place pour dépister les cas suspects. Ainsi, 13 sites de dépistage ont été rendus opérationnels dans le grand Abidjan. A la mi-décembre, 240 000 échantillons ont été dépistés pour 22 366 cas confirmés, dont 21 909 guéris, soit un taux de guérison de plus de 98% et 320 cas actifs. Le pays présente une capacité d’hospitalisation de plus de 600 lits additionnels à Abidjan et dans les 11 villes du pays.

La Côte d’Ivoire qui présente un taux de positivité de 0,5% (ce qui, selon Ouattara, montre que la pandémie est maîtrisée), a ensuite mis en place un plan de soutien économique, social et humanitaire de plus de 1 700 milliards de FCFA pour apporter un concours financier direct aux populations, aux grandes entreprises, aux PME et au secteur informel. A la mi-décembre 2020, environ 159 milliards de FCFA ont été décaissés dont 50 milliards de FCFA au profit des filières agricoles. Quelque 156 000 ménages défavorisés, 60 300 acteurs informels, 570 PME, 68 grandes entreprises et de nombreux acteurs des filières agricoles en ont bénéficié, rappelle le président Ouattara félicitant le personnel médical et les forces de sécurité.

Le président promet une première vague de vaccination en avril 2021 pour concerner 20% de la population ivoirienne, du personnel soignant, aux forces de sécurité, aux enseignants et aux personnes souffrant de pathologies chroniques.

A la sortie d’une réélection contestée au terme de la présidentielle du 31 octobre (taux de participation de 53%) émaillée de violences ayant fait 87 morts à cause, rappelle Ouattara, « de l’appel à la désobéissance civile de certains partis de l’opposition », l’accent est mis sur la paix, la stabilité et la cohésion. « Je réaffirme mon ambition pour la mise en oeuvre de notre ambitieux programme de développement intitulé « une Côte d’Ivoire solidaire », poursuit le président Ouattara, qui s’engage à travailler sur l’amélioration de la justice et la consolidation de la réconciliation nationale. Rendant hommage au président Félix Houphouët-Boigny, premier président de Côte d’Ivoire, connu pour sa politique inclusive au service de la paix, le président Ouattara s’engage à poursuivre le dialogue politique avec l’opposition et la société civile.

Fort de ces acquis sociaux et économiques, le président ivoirien met l’accent sur l’accélération de la transformation économique de la Côte d’Ivoire par la construction des infrastructures routières. Ainsi, quelque 1 313 km de routes en cours de bitumage sont prévues en 2021 ainsi que 33 ponts et échangeurs. Sur le plan portuaire, la construction d’un nouveau terminal céréalier au port d’Abidjan permettra d’accroitre les capacités de stockage et de renforcer la sécurité alimentaire du pays.

La Côte d’Ivoire sera, insiste Ouattara, « l’un des rares au monde à maintenir un taux de croissance positif. « Au moment où la plupart des grandes économies seront en récession en 2020, le taux de croissance de la Côte d’Ivoire sera évaluée à 2% », se félicite le président Alassane Ouattara qui met l’accent sur la poursuite de la politique de transformation locale des matières premières (notamment le cacao et l’anacarde).

.

Albert Savana
Journaliste depuis 20 ans dans la presse économique africaine  et auteur de plusieurs enquêtes et reportages. A couvert plusieurs sommets de l’Union Africaine, de la Commission économique africaine et de la Banque Africaine de Développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

ArticlesSIMILAIRES
Nous vous les recommandons spécialement

X