Cameroun : 25 milliards de FCFA de la SGC aux PME pour faire face au Covid-19

0

La Société Générale Cameroun (SGC) a ouvert une ligne de crédit de 465 millions de dollars aux entreprises en vue de leur permettre de poursuivre leurs activités gravement impactées par la crise sanitaire liée au Coronavirus.

Le protocole d’accord entre le ministère des Finances et la Société Générale Cameroun destinée aux Petites et  moyennes entreprises (PME) a pour objectif de sauver l’outil de production et préserver les emplois, dans un contexte économique difficile ayant provoqué la faillite de plus de 12 000 PME à cause du COVID-19 rapportent des organisations patronales.

Les PME éligibles à ce crédit sont prioritairement celles qui évoluent dans les secteurs de la manufacture, des transports, du tourisme, de la confection et de l’agriculture…, les domaines très impactés par la crise sanitaire. Les fonds débloqués serviront soit à combler des besoins urgents de trésorerie, soit à financier l’achat d’équipements pour la relance activités. Les 25 milliards issus de l’accord signé le 14 décembre 2020 viennent s’ajouter aux 10 milliards de FCFA d’une précédente ligne de crédit ouverte il y a environ deux mois dans la même banque avec l’appui de la Banque européenne d’investissement (BEI).

Situant le contexte de cette convention, la directrice générale de la SGC Mareme Mbaye Ndiaye a précisé que l’ouverture de cette ligne de crédit rentre dans le cadre de l’initiative «  Grow With Africa » dont l’objectif est de « renforcer l’engagement de la banque pour le développement durable du continent africain ». D’où l’assouplissement des conditions d’endettement pour les entreprises éligibles.

Les PME représentent plus de 90 % du tissu économique national, pour plus de 35% du PIB (Produit intérieur brut) n’ont pas toujours facilement accès au crédit. Avec l’aval du gouvernement, engagé aussi dans une opération de soutien des PME face aux affres de la pandémie du Covid-19, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, s’est félicité de cet accord d’autant que les secteurs choisis sont ceux qui permettent de « promouvoir l’import-substitution, nouveau cheval de bataille du gouvernement pour développer l’industrie locale ».

Dans un rapport le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM) révèle que 92% des entreprises ont déclaré que la pandémie du COVID-19 a un impact très négatif (52%) ou négatif (40%) sur leurs activités. La proportion des PME ayant déclaré être impactées très négativement est plus élevée 61% que celle des grandes entreprises 27%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here