Tunisie : Accentuation de la baisse de la production industrielle au cours des 7 premier mois de 2020

0

Après une baisse de 3,8% au cours des sept premiers mois de l’année 2019, l’indice de la production industrielle de la Tunisie a enregistré une baisse plus prononcée de 7,4% durant la même période de l’année 2020, selon les données de la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

Selon les services de l’Institut d’émission, cette situation est en relation avec « la poursuite du fléchissement de la production dans les industries manufacturières (-9,4% contre -4%) et, dans un degré moindre, des industries extractives (-0,2% contre -6,7%) ».

La régression de la production dans les industries manufacturières a concerné la plupart des secteurs, en particulier les industries mécaniques et électriques (-20,9%), les industries du textile, habillement, cuirs et chaussures (-25,4%) et le secteur des matériaux de construction, céramique et verre (-19,7%).

Par contre, la BCT renseigne que le secteur des industries agroalimentaires a connu une reprise (+6,2% contre -4,5%) en relation avec l’augmentation de la production d’huile d’olive, tandis que les industries chimiques ont poursuivi leur progression, quoique à un rythme moins rapide qu’une année auparavant (+1,1% contre +4,2%).

S’agissant de la contraction des industries extractives, elle est imputée, principalement, à la baisse de 1,3% de la production des mines en relation avec les mouvements sociaux qui ont causé la perturbation du cycle d’extraction et de production du phosphate.

Pour sa part, la production énergétique a connu une stagnation à fin juillet 2020 contre une baisse de 8,1% en 2019.

Pour ce qui est échanges commerciaux du secteur industriel avec l’extérieur, les données de la BCT indiquent que les exportations ont connu une contraction durant les neuf premiers mois de l’année 2020 dans la majorité des secteurs en dehors de l’agro-alimentaire (+14,2% contre -13,5%). « La baisse a concerné notamment les exportations des secteurs des industries mécaniques et électriques (-20,1% contre +15,9%), du textile, habillement et cuirs (-18,1% contre +8,3%) et celui des mines, phosphate et dérivés (-16,5% contre +27,1%) », souligne la BCT.

Corrélativement à la détérioration de l’activité industrielle, les importations ont affiché une forte régression, au cours des neuf premiers mois de 2020, aussi bien pour les biens d’équipement (-25,8% contre +12,5% à la même période de 2019) que pour les matières premières et demi-produits (-19,9% contre 4,2%).

« S’agissant du secteur énergétiqueet du fait de la baisse des exportations (-28,4% contre +35,1% à fin septembre 2019) à un rythme moins important que celui des importations (-33,7% contre +24,3%), le déficit de la balance commerciale du secteur s’est amélioré, revenant d’environ 5,646 milliards de dinars à 3,633 milliards de dinars d’une période à l’autre », note l’institut d’émission. Ainsi, poursuit-il, le taux de couverture des importations par les exportations du secteur a connu une amélioration de 2,2 points de pourcentage, pour s’établir à 29,8%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here