En France, les deux extrêmes rejettent le vaccin.

« Comment, s’exclamait le Général de Gaulle, voulez-vous gouverner un pays où il existe 246 variétés de fromage ? » L’actuel président français, Emmanuel Macron, doit faire sien ce vieux constat à l’endroit du premier peuple contestataire de la planète en lisant le dernier sondage IFOP pour le Journal du Dimanche (JDD) relatif à l’adhésion de ses concitoyens pour le vaccin Covid-19. Les résultats se passent de commentaires.

En effet, 59% des français ont indiqué qu’ils n’iraient pas ou probablement pas se faire vacciner contre 41% qui s’estiment favorables au vaccin, selon un sondage mené en ligne du 26 au 27 novembre auprès d’un échantillon de 1.013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les plus sceptiques sont comme par hasard des militants de la France Insoumise d’un certain Jean -Luc Mélenchon, parti de la gauche radicale et des partisans du Rassemblement National de Marine Le Pen, porte-drapeau de l’extrême droite française.

En clair, les deux extrêmes rejettent d’une seule voix le vaccin Covid-19. Les trois quarts des répondants qui se reconnaissent dans ces deux partis ont fait savoir qu’ils n’iraient pas ou probablement pas se faire vacciner. A noter que la moitié des répondants proches des idées des Républicains (51%) et du parti Socialiste (47%) ont également fait cette réponse. Seuls un quart des répondants fidèles aux idées de La République en marche ont dit ne pas vouloir se faire vacciner.

Depuis le début de l’épidémie, le virus a fait 52.127 morts en France et contaminé 2.208.699 personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here