En RDC, accord entre le négociant Trafigura et’Entreprise Générale du Cobalt (EGC)

0

L’Entreprise Générale du Cobalt («EGC»), a annoncé, le 23 novembre à Kowelzi, aujourd’hui la signature d’un accord d’approvisionnement avec Trafigura Pte Ltd. («Trafigura»).

L’accord d’approvisionnement comprend la mise en place d’un financement par Trafigura pour soutenir la création de zones minières artisanales strictement contrôlées, l’installation de stations d’achat de minerai et les coûts liés à la livraison transparente et traçable d’hydroxyde de cobalt à Trafigura sur une base de dédouanement à l’exportation. Aux termes des conditions d’approvisionnement, l’EGC veillera à ce que le minerai commercialisé par Trafigura soit conforme au Guide de l’OCDE sur le devoir de diligence applicable aux chaînes d’approvisionnement responsables en minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque.

Pour soutenir cet accord, l’EGC instaurera un comité technique par l’intermédiaire duquel Trafigura et l’organisation internationale à but non lucratif Pact, entre autres, encourageront une diligence responsable de l’approvisionnement. L’ONG Pact travaille aux côtés des communautés locales dans près de 40 pays pour éradiquer la pauvreté, notamment en rendant l’exploitation minière artisanale et à petite échelle formelle plus sûre et productive. En 2018, Trafigura et Pact ont piloté une approche d’approvisionnement responsable en cobalt à partir d’opérations semi-mécanisées dans la concession de Mutoshi en RDC.

“L’annonce de ce jour est très importante pour le secteur du cobalt artisanal congolais”, a déclaré Jean-Dominique Takis Kumbo, Directeur général de l’EGC. Et d’ajouter: “Ce partenariat répond à la volonté du Gouvernement, à travers son initiative pour la défense et la promotion de la production artisanale nationale. Pour que notre pays profite de la valeur intrinsèque du cobalt, actuellement boostée par le développement des énergies décarbonées, il était primordial que des mesures soient prises pour soutenir la formalisation de cette industrie. En effet, en assainissant ce secteur sujet à l’illégalité et à la fraude récurrentes depuis plusieurs années, et dont nos mineurs artisanaux sont les premières victimes, la société dans son ensemble en bénéficiera. Notre mission s’inscrit donc autant dans une perspective de défense de nos communautés les plus vulnérables, que dans l’affirmation du positionnement central de la République Démocratique du Congo qui possède 70 pour cent des réserves mondiales de ce minerai stratégique. Nous sommes confiants que Trafigura, à travers son expérience et son expertise, contribuera à nous accompagner dans cette vision et nous permettra d’atteindre nos objectifs.»

Pour sa part, Jeremy Weir, Président Exécutif et PDG de Trafigura, estime que le cobalt a un rôle vital à jouer dans les efforts menés pour la transition énergétique. “L’exploitation minière artisanale ou ‘’ASM’’ fournit un moyen de subsistance important en RDC. En fin de compte, la légitimité des efforts pour formaliser et contrôler le secteur dépendra d’une large consultation et de l’assurance que des normes rigoureuses, comme celles de l’OCDE, seront respectées. Nous continuerons à nous engager et à collaborer avec les parties prenantes afin de faire partie de la solution pour fournir du cobalt de manière responsable.»

L’Entreprise Générale du Cobalt (« EGC ») est une société minière congolaise, détenue ultimement par l’Etat de la République Démocratique du Congo. Aux termes des décrets 19/15 et 19/16 en date du 05 novembre 2019, EGC détient le monopole pour l’achat, le traitement, la transformation, la vente et l’exportation de cobalt extrait par des mineurs artisanaux ou des entreprises minières artisanales en République Démocratique du Congo. EGC s’est vu confier par les hautes autorités du pays la mission d’organiser et d’encadrer l’exploitation minière artisanale et à petite échelle du cobalt en République Démocratique du Congo, en développant une chaîne de valeur responsable.

Fondée en 1993, l’entreprise Trafigura fait partie des plus grands groupes de négoce de matières premières physiques au monde. Trafigura s’approvisionne, stocke, transporte et livre une vaste gamme de matières premières (y compris du pétrole et produits raffinés, des métaux et minerais) à des clients situés aux quatre coins du monde. L’activité de négoce commerciale est soutenue par des actifs industriels et financiers, notamment une participation majoritaire dans le producteur mondial de zinc et de plomb Nyrstar, qui mène des activités d’extraction, de fusion et autres situées en Europe, sur le continent américain et en Australie ; une participation importante dans la société mondiale de stockage et de distribution de produits pétroliers Puma Energy; l’opérateur mondial de terminaux, d’entreposage et de logistique Impala Terminals; la Division Minière de Trafigura; et Galena Asset Management. La société est détenue par environ 700 de ses 8 000 employés qui travaillent dans 80 bureaux répartis dans 41 pays à travers le monde. Trafigura a enregistré une croissance notable ces dernières années, augmentant son chiffre d’affaires de 12 milliards de dollars en 2003 à 171,5 milliards dollars en 2019. Le groupe connecte ses clients à l’économie mondiale depuis plus de deux décennies, et contribue à l’accroissement de la prospérité en redéfinissant le négoce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here