Côte d’Ivoire : Tidjane Thiam rejoint officiellement la plateforme de l’opposition contre Ouattara

1
Tidjane Thiam

A 72 heures du premier tour de l’élection présidentielle prévu le 31 octobre 2020, le front du refus du 3ème mandat du président sortant, Alassane Ouattara, vient d’enregistrer l’entrée en scène officielle de Tidjane Thiam, l’ex-patron du Crédit Suisse.

En Côte d’Ivoire, l’opposition coalisée pour dire non à la tenue effective de l’élection présidentielle du 31 octobre peut compter sur un nouveau membre. Selon une annonce faite par Pascal Affi N’guessan, porte-parole de la plateforme de l’opposition, Tidjane Thiam, l’ex-patron du Crédit Suisse, a rejoint les rangs des opposants au troisième mandat du président Alassane Dramane Ouattara.

« J’ai le plaisir de vous annoncer qu’un illustre fils du pays, Tidjane Thiam, a décidé de rejoindre l’opposition contre la dictature de M. Ouattara », a déclaré le candidat du Front populaire ivoirien (FPI) qui, comme Henri Konan Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), a décidé de  suspendre sa participation au scrutin pour réclamer « des conditions plus démocratiques ».

Pour bon nombre d’observateurs du landerneau politique ivoirien, cette entrée en scène officielle du banquier franco-ivoirien est la conséquence logique de ses récentes prises de paroles sur la situation sociopolitique du pays. Tidjane Thiam, l’une des voix qui portent dans la finance mondiale, avait en effet affirmé récemment sur TV5 que « les conditions ne sont pas réunies pour une élection présidentielle crédible et inclusive en Côte d’Ivoire ».

1 COMMENTAIRE

  1. Haaa la côte d’ivoire un nouveau cet homme qui a mon sens peut apporter énormément à mon pays est dans ces calculs ou sa réflexion de blanc en oubliant que les conditions et les appréhensions ne sont pas les mêmes sous nos cieux, je vous souhaite la bienvenue monsieur tidian thiam, vous imprégnez de la situation réelle avant tout décision de rejoindre un tel ou un autre aurait été l’idéal mais nous sommes en démocratie libre à vous votre choix, cette analyse vous aura permis de ne pas faire comme nos politiques en disant et ce dedisant sous nos yeux sans aucun complexe et pour aucune raison valable. Cette opposition que vous décidez de rejoindre vous offre une seule chose peut-être est ce de cela que vous avez peur “tu n’est pas ivoirien regarde ton nom” ce mot ne vous sera surment pas dit. Alors nous nous continueront à soutenir le camp travailleur vu que ce mot entre griffes nous le portons déjà sur notre dos. Une chose semblable vous a été fait dans votre parcours maintenant fois et j’ai suivie avec intérêt vos prise de paroles mais surment que vous vous dites que cela ne peu pas exister sous nos cieux. Helas miles fois hélas. Akwaba a vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here