Le trafic aérien africain en baisse de 90% en août 2020

0
Des appareils d’Ethiopian Airlines, la plus grande compagnie aérienne africaine, cloués au sol à l'aérodrome de l'Aéroport international de Bole à Addis-Abeba, le 7 avril 2020.

En Afrique, le trafic des compagnies aériennes a chuté de 90,1% en août 2020 en glissement annuel, d’après l’Association du transport aérien international (IATA). Une forte baisse due à la pandémie de Covid-19 et ses effets.

A ce niveau, une timide reprise se dessine dans le ciel africain, notamment sous l’effet de la levée progressive des restrictions imposées entre-temps par les Etats dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. En juillet, la chute était plus forte, et chiffrée à 94,6% par rapport à juillet 2019.

A noter que l’IATA s’attend désormais à une baisse de 66% du trafic aérien en Afrique au titre de l’année 2020, contre une estimation initiale de -63%.

Selon les dernières estimations de l’organisation, la contribution du secteur aérien au PIB du continent africain devrait diminuer de 37 milliards USD à fin 2020, soit une baisse de 58% par rapport aux projections qu’elle avait faites avant le début de la pandémie. L’IATA a également alerté sur les conséquences sociales de la crise, dont la suppression de 172.000 emplois dans le secteur du transport aérien en Afrique, soit 40% des effectifs des compagnies, et 4,5 millions d’emplois menacés dans les industries connexes. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here