Tunisie : Les actionnaires de Carthage Cement entérinent le maintien de l’activité de la société

0

Au terme de sa réunion du 28 août 2020, l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) des actionnaires de Carthage Cement, entreprise spécialisée dans la création et l’exploitation d’une cimenterie ainsi que la production et la vente de tous produits à base de ciment, a adopté à l’unanimité le maintien de l’activité de cette société conformément aux dispositions  de l’article 388 du code des sociétés commerciales, malgré le fait que les fonds propres de la société soient inférieurs à la moitié du capital social, ont annoncé les dirigeants de cette société basée à Tunis.

Selon les informations post AGE rendues public le 5 octobre 2020 par les responsables de Carthage Cement, les actionnaires ont entériné cette décision compte tenu des dispositions prises au niveau de l’AGE en date du 11 octobre 2019 ayant décidé l’augmentation du capital de la société.

Depuis plusieurs années, la société Carthage Cement connait des difficultés de trésorerie à cause de la conjonction de plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci, il y a notamment le retard dans l’entrée en production de la cimenterie, un surcoût enregistré par rapport au coût de l’investissement initial prévu pour la cimenterie ayant entraîné le recours à des crédits supplémentaires à court terme ainsi que des concours bancaires pour boucler le schéma de financement ou encore la conjoncture économique difficile qu’a connue la Tunisie au cours des dernières années ainsi que la surcapacité de production de ciment en Tunisie ayant entraîné une baisse significative des prix de vente sur le marché local.

Ces facteurs combinés avec d’autres, sont à l’origine des pertes cumulées enregistrées par Carthage Cement et ayant atteint un niveau de 381 millions de dinars (117,205 millions d’euros) au 31 décembre 2019 (y compris la perte de l’exercice  s’élevant à 51 millions de dinars).

En courant de l’exercice 2015, les responsables de la a société avaient déjà procédé à la restructuration de ses emprunts bancaires. Toutefois, étant donné que les difficultés d’exploitation et de trésorerie, se sont poursuives jusqu’en 2019, la société n’a pas pu honorer la totalité de ses engagements.

Pour faire face à cette situation difficile, la société a entrepris courant 2019 un certain nombre d’actions comme la restructuration financière ayant abouti à une opération d’augmentation du capital de 171 millions de dinars (en plus d’une prime d’émission de 35 millions de dinars).

Les dirigeants de la société signalent par ailleurs qu’un accord de restructuration des emprunts bancaires est en cours de réalisation avec une période de grâce de 18 mois et une baisse du taux du marché monétaire (TMM) +1,5%.

Entre autres actions, il y a une restructuration opérationnelle via un plan d’assainissement ayant abouti au départ volontaire de 32 salariés et au départ de 98 salariés dans le cadre d’un plan de licenciement économique approuvé par la Commission de contrôle des licenciements).

Sur la base de ces actions, le management de la société a établi un business plan pour la période 2020-2024 et sur lequel il estime que la société serait en mesure d’honorer ses engagements.

La société Carthage Cement SA est une société anonyme de droit tunisien constituée le 16 octobre 2008, suite à la scission totale de la société Les Grandes Carrières du Nord (GCN) en deux sociétés: Carthage Cement SA et GCN Trade.

Dans le cadre de cette scission, GCN a apporté à la société Carthage Cement un actif constitué d’un complexe de production d’agrégats comprenant des engins de carrières, des installations fixes de concassage et d’une carrière, dénommée  Essekoum et El Adham , d’une superficie totale de 218 hectares , lequel actif est grevé d’un passif. L’apport net découlant de cette opération de scission s’est élevé à 110,628 millions de dinars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here